vendredi 24 février 2017
Facebook Youtube Twitter

La Café des Chats et ses chats à vendre à Paris

cafe_chats_parisL’ouverture du Café des Chats à Paris avait fait le buzz en 2012 à Paris. Mais le coup d’éclat médiatique n’était-il qu’un feu de paille ? L’établissement, son mobiliser et sa trentaine de chats sont désormais mis en vente par leur propriétaire qui dit ne plus pouvoir s’en occuper. Explications.

Il y a trois ans, la création du Café des Chats dans le quartier du Marais, à Paris, avait fait couler beaucoup d’encre et généré des articles dans le monde entier. Face à l’immense succès rencontré par l’endroit, un second Café des Chats avait ouvert ses portes près de la place de la Bastille. A eux deux, les établissements jumeaux hébergent actuellement une trentaine de chats, « tous issus de la protection animale » et « bien dans leurs pattounes » selon Margaux Gandelon, la porteuse du projet.

« Mes priorités changent »

Mais c’est avec surprise que les habitués des restaurants félins ont appris il y a quelques heures leur mise en vente. « Je souhaite passer à autre chose dans ma vie, déjà parce que c’est un travail chronophage et exigeant, ensuite parce qu’il va falloir un profil moins créatif et plus business pour gérer ces cafés (…) mes priorités changent et vont bientôt s’orienter sur ma famille », indique en effet Madame Gandelon dans un communiqué, dans lequel elle précise qu’elle souhaite que ses deux établissements soient « repris ensemble » par des repreneurs dignes de « confiance quant au traitement des chats ».

Sur les réseaux sociaux, des commentaires laissés par la fondatrice des Cafés laissent à penser que la mise au monde d’un enfant est à l’origine de son désir d’abandon de son entreprise. « Il faut une grande énergie pour gérer tout cela et je l’ai fait pendant 3 ans déjà, et je ne me vois pas le faire du tout avec mes (futurs) enfants en bas âge », indique-t-elle notamment.

Un « prétendu amour des chats » ?

L’annonce de la mise en vente des Cafés des Chats, de leur mobilier et de leurs occupants attire déjà son lot de critiques. De nombreux internautes pointent du doigt un manque de « rigueur » et de « sérieux » ; mais aussi « l’abandon » des animaux dont « la longévité pouvant aller jusqu’à 20 ans aurait due être mieux prise en compte ». « Votre prétendu amour des chats n’aura pas tenu plus longtemps que celui de n’importe quel abandonneur qui justifie le largage de son animal par le  l’envie de changer d’existence », s’agace ainsi Véronique sur la page Facebook du Café. « C’est étonnant de ne vous rendre compte que maintenant que ce projet n’est pas compatible avec vos envies personnelles. Vous vendez ces chats avec les locaux comme si c’était de simples objets de décoration, pas cool », tempète une autre internaute.

De son côté, Margaux Gandelon se défend de tout abandon et propose une « passation de 3 à 6 mois pour transmettre en douceur toutes les informations utiles au fonctionnement des Cafés et au bonheur des chats » au futur acquéreur. « Rien ne change pour ma chienne, mon poney à la retraite que j’ai eu quand je n’avais que 8 ans, et les 4 chats de ma maman ! », ajoute-t-elle encore, se disant prête à consacrer plusieurs mois à la recherche d’un nouveau propriétaire.

Crédit photo : Le Café des Chats Bastille

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+28Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

25 commentaires

  1. Inadmissible et scandaleux comportement que celui de la gérante. A la hauteur de ce que l’on pensait à la Fondation BB, du business au détriment des animaux. A bon entendeur

    • encore un humain qui s’est servit des animaux et qui donne l’excuse de ne plus pouvoir les avoir alors il les vend il ne doit pas aimer les animaux tant que ces chats lui etaient utile SMOKE !!!! oui des coup de pieds au cul kerbaul je pense comme vous les animaux ne choisissent pas leur maitre et je ne comprend pas les gens qui les traite comme des choses HONTE A CETTE PERSONNE !!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. En espèrant que ces chats ne se retrouvent pas dehors,il y a des gens qui mėritent des coups de pieds au cul,moi je ne supporte pas les gens qui ne respectent les animaux et qui les traitent comme des objets et non ce sont des êtres vivants .

  3. Genre elle se rend compte maintenant que 30 chats ça prend du temps!?! Honte a elle qui se comporte exactement comme les lâches qui abandonnent leurs betes!!
    C’est chronophage? Ah bah vi mais ça fallait s’en douter! Et pour rappel de la loi MADAME, les animaux ne sont plus considieres comme objets, vu que leur conscience a ENFIN été reconnue! Donc on ne les vends pas comme de vulgaires meubles! Pfff ça me dégoûté! J’espère que ses gosses auront plus de chance que ces pauvres betes

  4. N importe quoi on prend des chats pour faire un beuz médiatique et apres au bout de quelques années on change d avis mais eux vous en faites quoi ce ne sont pas des objets mais des etres vivants fallait penser quils vivents vieux et demande de votre temps et de l attention. ????????a bon entendeur salut.

  5. cela ne devait pas lui rapporter assez de fric. Voilà comment ça finit quand on veut se faire du fric sur le dos de ces pauvres animaux qui n’ont rien demandé. On utilise et puis on jette comme des kleenex ! Scandaleux

  6. C’est une honte pauvre chat que vont til devenir ce ne son pas des chaises ou des tables a vendre avec le reste quand vous les avez adopté il fallait réfléchir au faite qu’un jour vous auriez des enfants nous en association on travaille ont à des enfants et on et la pour s’occuper des 60 chats de l’association et bien sûr gratuitement tout ça parc qu’on les aime pffff qu’elle monde pourri

  7. C’est honteux de faire ça à ces beaux minous !!
    Madame, ne dites pas que vous aimez les animaux !
    Vous avez profitez d’eux pendant dans un moment et maintenant vous les abandonnez…

  8. Salvateli

  9. il fallait y penser avant elle savait que son bar et ses chats demanderait beaucoup de travail……maintenant elle arrête tout ..elle prend l excuse de ses enfants et ses pauvres bêtes que vont elles devenir

  10. Voila pourquoi notre association (Handi’cats) était contre et n’a jamais cautionné ce contexte sachant que ces pauvres chats risquaient d’être abandonnés par la suite. Les gens devraient réfléchir un peu plus.

  11. Quelle honte!!! …. après s’en être mis bien plein les poches sur le dos de ces pauvres bêtes elle abandonne le tout pour….. avoir un bb!!! non mais on rêve là ?!… j’espère ma pauvre tarée que tout le malheur du monde vous tournera bien autour et vous fera comprendre la valeur d’un être vivant, quel qu’il soit. Les gens comme vous sont une honte !!

  12. L’idée ce n’est pas d’abandonner les chats mais de trouver un repreneur pour les cafés, fan de chats, et qui sache gérer des restaurants, pour que les deux établissements puissent continuer d’exister !

  13. MIREILLE CAPDASPE

    PAR COMPTE MADAME RIEN NE CHANGE POUR VOTRE PONEY POUR VOTRE CHIEN , ET VOS QUATRE CHATS  » JE SUIS TRÈS HEUREUSE POUR EUX MAIS CE QUE JE DÉPLORE C LA PHRASE  » MES PRIORITÉS CHANGES MAIS MADAME IL FALLAIT Y PENSER AVANT SI VOTRE AMOUR POUR LES CHATS NE VA PA AUX DE LAS VOUS POUVIEZ VOUS ABSTENIR ,,,,,, RENDEZ VOUS COMPTE SI TOUTES NOS ASSOCIATIONS QUI ONT UN TRAVAILLE DIX FOIS PLUS DUR ,,,, ENTRE LES CASTRAGES TOUT AUX LONG DE L’ANNÉE LES NOURRIR , LES SOIGNERS ,LES VÉTÉRINAIRES , SANS COMPTER LES PEINES QUELLES RESSENTES DU A L’ÉCHEC ET AUSSI LE MAL QUELLE SE DONNES POUR LEURS TROUVER  » OU MAISON D’ACCUEIL ,, OU ADOPTENT OUI LA C UN TRAVAILLE DE TITAN MAIS ELLES NE LACHERAIS POUR RIEN AUX MONDES ,,,,, J’ESPÈRE QUE VOUS ALLEZ TRÈS RAPIDEMENT UN REPRENEUR ? J’EN DOUTE UN PEU ,, ALORS IL VOUS RESTE LE DEVOIR DE LES PLACER DANS DES FAMILLES HONNÊTES ET LA VOUS AVEZ UN SACRE TRAVAILLE ,, APRES VOUS POURREZ PASSER A VOS OBLIGATION MADAME ET JE NE VOUS FAIT PA MES COMPLIMENTS !!!

  14. On a le droit de vouloir changer de vie ..mes il faut s avoir quand t on prend un chat on les prends pour 20 ans ..vous vous rendez comptecc’est chats vous etes leurs maître leur repaire comme leur maman pour eux..et si dans trois ans vous avez envie de rechanger de vie ..ou allez vous mettre vos enfants ? A la dass !!!
    Les enfants ont les as pour la vie reflechisser bien avant de les faires..c’est pas tres jolie tout ça ..pouffff

  15. Trouvez des familles d’ adoptions en premier pour ses pauvres chats!C’est vraiment dégueu…d’agir de verre façon!

  16. Quelle honte !!!! Il fallait y penser avant Madame, tt ça pr s occuper de sa famille mennnn comme si elle ne le savait pas qu elle avait une famille avant d aller chercher ses minous en espérant qu ils ne seront pas à la rue ou retour au refuge sinon….

  17. Qu’est ce qu’elle avait besoin de prendre 30 chats aussi?! Je suis sûre qu’ils ne sont même pas baptisés. ..
    Il sera fier bébé quand il lira plus tard le nom taché de sa mère. ..et que les gamins à l’école de moqueront de lui.
    Ah elles sont belles les priorités d’une bobo parisienne qui voulait faire comme à la télé. Mais bon elle en a sans doute assez de laver les litières. Il va falloir laver le cul de bébé maintenant. Et si elle en a marre elle le laissera à son mari!!! Une enfant sans doute pourrie gâtée … qui après des peluches veut des poupées !!

  18. Je préfère de loin quelqu’un qui est capable d’assumer son incapacité à gérer l’établissement et qui prévoit une transition saine pour la sécurité et le bien être des animaux. Quelle est l’alternative, qu’elle se laisse dépasser après la naissance de son enfant, que l’établissement fasse faillite et que les chats se retrouvent à la rue??
    Bravo à cette femme qui a l’intelligence de vouloir protéger ses animaux plutôt que d’être prétentieuse ou obtuse et risquer leur bien être.

  19. D’accord avec nombre de conmentaires de ceux qui, comme moi, aiment les chats et ne les confondent pas avec des objets que l’on délaissé chez Emmaus ou sur le Bon Coin. Je souhaite à cette misérable de ne plus jamais approcher un chat…

  20. Sachez qu’au quotidien, ce sont les salariés et une vétérinaire qui s’occupent du bien-être des chats – qui leur sont effectivement attachés. Je pense que c’est plutôt l’aspect gestion de la partie café (commandes, gestion des employés, compta…) qui est chronophage pour la gérante. Si le repreneur connaît son intérêt, rien ne changera pour les chats et les salariés humains.

  21. Voilà où mènent les concepts fumeux, les mouvements de mode et l’inconstance des gens : les chats font toujours les frais de la connerie humaine !

  22. Elles aurait du mieux se renseigner sur le travail que ça représente que de s ‘occuper de 30 chats
    Si en plus il faut tenir 2 commerces et maintenant gérer une vie de famille
    Esperons qu’il y aura un repreneur avec un profil plus adapté, sinon les minous seront à nouveau à adopter…

  23. Quel honte cette femme aller on vends tout même les chats ben je pense que cette femme payera un jour son acte et saxfacon d’être ce sont des êtres vivants pas des objets putain d’humain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *