jeudi 23 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Décès d’oiseaux : L’Oréal prend les mesures nécessaires

mur_oreal01Le siège social de la multinationale du cosmétique L’Oréal est installé à Clichy. Mais problème : le bâtiment historique a été rénové en 2014 par un architecte qui a érigé un grand mur de verre dans lequel les oiseaux viennent s’encastrer. Après avoir été prévenu par des riverains, Planète Animaux est intervenu auprès de L’Oréal pour mettre un terme à cette situation.

Nadine K habite à Clichy. Pour elle tout commence en septembre 2014 lorsqu’elle découvre un pigeon mort au pied du nouveau mur de verre installé au niveau de l’entrée annexe du siège mondial du géant L’Oréal. La clichoise aborde ensuite le sujet avec plusieurs personnes rencontrées dans le quartier en promenant ses chiens, ce qui lui permet de réaliser qu’elle n’est pas la seule a avoir observé des oiseaux morts ou blessés à cet endroit. Soucieuse, Nadine s’allie alors avec d’autres riverains et c’est à plus de 50 qu’ils signent et envoient en recommandé le 16 février 2015 une pétition dénonçant les faits à la Direction des relations publiques de L’Oréal.

Oiseaux « vidés sous la puissance du choc »

mur_oreal02« Lorsque ce mur de verre a été monté il y a plus d’un an, nous nous sommes inquiétés du terrible piège pour les oiseaux qu’il constituait, étant donné que ce mur est placé sur un corridor libre de construction et que les oiseaux s’y engouffrent sans voir le verre et s’écrasent dessus. Plusieurs impacts d’oiseaux qui se sont écrasés et même vidés sous la puissance du choc sont visibles sur les panneaux de verre. Mais tous les oiseaux qui s’écrasent ne laissent pas tous des traces. Dimanche dernier, un pigeon ramier agonisait au pied du mur », pouvait-on notamment y lire.

La cinquantaine de signataires préconisait à la firme d’y remédier « en plaçant une signalétique visible pour les oiseaux : il existe dans le commerce des autocollants représentant des silhouettes de rapaces et qui sont destinés à être collés sur les panneaux de verre pour effrayer, détourner les oiseaux qui sinon, se cognent dans les baies vitrées ».

Mais, si l’accusé de réception leur est bien revenu, aucune réponse n’a suivi, et ce, malgré quelques relances téléphoniques de la part de certains clichois qui, ironiquement, se sont toujours trouvés face à « un mur ».

Planète Animaux intervient

Dépités de compter toujours plus de victimes ailées, les riverains mobilisés par cette cause ont tenté de la faire médiatiser, mais sans succès. Jusqu’à ce que Nadine K rencontre notre rédactrice-en-chef le mois dernier, alors que toutes les deux promenaient leurs chiens.

mur_oreal03Planète Animaux s’est alors mobilisé dans cette affaire et a adressé un courrier à la Direction de la communication du groupe L’Oréal (reproduit en intégralité à la fin de cet article). En parallèle, notre site a pris attache avec la LPO pour lui demander d’intervenir à nos côtés. Aussi, le même jour, Antoine Cadi, le Directeur des relations extérieures de l’association, a également contacté le Directeur exécutif de L’Oréal et s’est entretenu avec lui. La multinationale du cosmétique a alors assuré que « toutes les dispositions seraient prises » pour « poser de tels stickers dans les jours à venir », et s’est dite « très préoccupée » par ce « sujet important ».

Planète Animaux est aujourd’hui heureux de vous annoncer que l’entreprise a tenu parole. Il y a quelques jours, nous avons été prévenus par Stéphanie Carson-Parker (la Directrice des relations presse) qu »un « film opaque a été posé sur la vitre afin que les oiseaux ne se heurtent plus contre celle-ci ». Notre équipe a pu constater sur place que c’était bien le cas. Les oiseaux de Clichy n’auront donc plus à souffrir de graves collisions à cet endroit. Un grand merci à la LPO pour son soutien et à L’Oréal pour sa réactivité à résoudre cette affaire.

Ci-dessous la copie du courriel envoyé par nos soins à L’Oréal en date du 8 avril 2016 :

Madame, Monsieur,
J’ai été alertée par des Clichois de l’existence d’un mur en verre à l’arrière de votre siège social, lequel provoquerait fréquemment la mort d’oiseaux qui s’y « écrasent ».

Ces riverains vous ont d’ailleurs adressé une lettre recommandée à ce sujet, pour vous demander d’installer des autocollants en forme de rapaces sur ce mur de verre, ceci pour effrayer les oiseaux de ville afin que les collisions cessent.

Force est de constater que près d’un an et demi plus tard, cette sollicitation a été ignorée et que rien n’a été mis en place par L’Oréal pour protéger les oiseaux, alors que ce type de solution est simple et très peu coûteuse.

Il est fort dommage qu’un groupe aussi important que le vôtre, dont le rayonnement est international, ne se préoccupe pas davantage de la biodiversité locale.

Alors que votre société vient d’être reconnue comme l’une des « plus éthiques du monde » (Institut Ethisphere) et qu’elle s’est plusieurs fois positionnée en faveur du développement durable et de la fin de l’expérimentation animale dans le domaine des cosmétiques, son indifférence dans cette situation est étonnant.

J’espère obtenir dans les plus brefs délais une réponse de votre part à ce sujet, sans quoi je n’aurai d’autre choix que de médiatiser cette affaire. J’ai également pris la liberté de saisir la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux d’Allain Bougrain-Dubourg) concernant votre mur de verre qui ne peut rester « nu » et dangereux.

Dans l’attente qu’une solution rapide et efficace soit trouvée pour nos amis les oiseaux, je vous adresse mes sincères salutations.

Bien à vous,
Orianne VATIN
Rédactrice-en-Chef
www.planeteanimaux.com

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

4 commentaires

  1. Merci à l Oréal pour ce geste envers les oiseaux. À quand la fin de l expérimentation animale dans les cosmétiques ou autres produits. Remerciements.

  2. c’est peut-être tout simplement pour une image de marque…il faut que tout soit propre ben oui faudrait pas que l’Oréal soit mal vu car il aurait moins de clients!!

  3. lors de la construction de mes nouveaux batiments j’ai eu le même problème et pourtant nous n’avons qu’une baie vitrée et des fenêtres de tailles standard. Nous avons réagi très vite en commandent des auto-collants à LPO et le problème fut réglé.

    Franchement je ne comprends pas les architectes !!! ces mesures devraient faire parti de leur cahier de charges car le problème des chocs d’oiseaux est très connu!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *