jeudi 23 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Marineland réouvrira en mars et fera des animaux des « ambassadeurs du monde marin »

marineland_inondations2015bLe parc aquatique d’Antibes, fermé depuis octobre 2015 suite à des intempéries ayant causé la mort de nombreux animaux, devrait rouvrir ses portes en mars 2016. Alors que de nouvelles accusations de pollution font surface, le parc nie et assure qu’il versera désormais dans la « pédagogie ».

Nos confrères du journal 20 Minutes ont eu la possibilité de visiter les coulisses d’un Marineland en pleine rénovation. Comme ils le publient ce jour, le directeur animalier du parc, Jon Kershaw, leur a confié travailler à « un tout nouveau produit » dont les spectacles « seront repensés » pour  faire preuve de « pédagogie ». Le Parisien donne plus de détails et indique qu’un compositeur de musiques de films a été sollicité pour écrire les bandes son des nouvelles animations, ce qui remplacera les chansons disco et rock qui étaient jusque là diffusées. « Les animaux participeront en tant qu’ambassadeurs du monde marin. Lorsqu’ils sauteront, ce sera pour montrer leurs aptitudes naturelles », ajoute Jon Kershaw.

Une pollution cachée

marineland-pollue
Cliquez pour agrandir

Si l’homme est optimiste, les opposants du parc n’entendent pas cesser leur combat et continuent de révéler des informations compromettantes pour la direction. L’ONG de défense des océans Sea Shepherd a ainsi mené l’enquête et découvert que le parc rejetait les eaux polluées de ses bassins dans un ruisseau tout proche. Un cours d’eau qui croise deux campings et alimente des puits. Alerté à ce sujet, le journal Le Point a financé des analyses qui ont démontré des rejets de chlorures et d’hydrocarbures, soit une pollution « incontestable ».

« La pollution qui a rendu le bassin des orques de couleur ocre était minérale. C’était du sable. Il n’y a jamais eu d’hydrocarbures dans le bassin des orques », se défend Jon Kershaw, qui cite un rapport d’analyse de la DDPP qui prouverait sa version, mais qui refuse néanmoins de montrer ce document pourtant sacrément important pour innocenter Marineland des accusations de pollution.

La « reconversion » demandée

Un élu EELV, Laurent Lanquar, ulcéré par tous les « scandales » entourant le parc aquatique et l’opacité de ce dernier, vient d’écrire au Préfet de la Côte d’Azur pour lui demander une « reconversion du site ». « Cette activité n’est plus viable économiquement. Il faut arrêter de donner une aussi piètre image de notre territoire qui va rebuter les touristes et déconsidérer la qualité de vie des habitants. Marineland doit muter en espace de loisir ludico-éducatif de qualité, respectueux de la nature », déclare-t-il notamment dans son communiqué.

A suivre.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *