jeudi 30 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Pétition contre les dérives financières de grandes associations de protection animale !

chat-argentStéphane Lamart, Président fondateur de l’association éponyme, dénonce les pratiques financières dispendieuses de certaines associations dédiées à la cause animale, dont les dirigeants perçoivent des salaires mirobolants. S’appuyant sur des exemples concrets, il demande un « plafonnement des salaires » dans ce domaine, et compte sur vous pour soutenir sa démarche en signant sa pétition (voir lien dans l’article).

« Il est inacceptable que les dirigeants d’organismes de protection animale s’enrichissent ainsi sur le dos des animaux. A l’heure actuelle, les salaires que certains dirigeants d’associations ou de fondations s’autorisent sont plus élevés que ceux d’un ministre ou d’un député ! », déplore Stéphane Lamart, qui demande en conséquence au Premier ministre Manuel Valls « d’instaurer un barème des salaires que perçoivent les dirigeants d’associations et de fondations, notamment celles qui sont reconnues d’utilité publique » mais aussi « de faire interdire la rémunération des membres du Conseil d’administration de ces associations et fondations et que les salaires de leurs dirigeants soient votés uniquement en Assemblée générale avec un plafond à ne pas dépasser » ; pour tenter d’endiguer le phénomène.

Des dérives dénoncées par le Canard Enchaîné

chien_argentIl faut dire qu’actuellement, il s’agit là d’un sujet opaque, pour ne pas dire tabou. Les adhérents et donateurs ne savent en effet rien du montant des salaires des cadres et dirigeants travaillant pour les organisations qu’ils soutiennent. Et, ces derniers mois, de nombreux scandales ont fait surface, notamment dans les pages du Canard Enchaîné qui a pointé du doigt la SPA, mais aussi la Fondation Assistance aux Animaux (dont la directrice toucherait près de 7000 euros par mois). « L’argent provient de donateurs qui font confiance à l’organisme auquel ils adhèrent, pour que leurs dons soient utilisés pour la cause défendue et certainement pas pour rémunérer des dirigeants avec des salaires de ministres ! », souligne Stéphane Lamart.

Sur le site officiel JO ASSOCIATION, tout un chacun peut consulter le bilan comptable de nombreuses associations et fondations. En y consultant les plus récents comptes annuels publiés par la Fondation Assistance aux Animaux, on y constate qu’entre le 1er janvier et le 31 décembre 2013, la Fondation a déboursé 2.610.599 € nets en salaires, pour un total de 105 employés (73 CDI, 7 CDD et 25 contrats aidés), soit environ 2100 euros par travailleur. Mais plus loin, on peut également lire que « le montant cumulé des rémunérations versées aux trois dirigeants salariés s’élève au 31 décembre 2013 à 203 679 € » (soit près de 6000 € mensuels pour chacun d’entre eux, dans l’hypothèse ou tous auraient le même salaire).

20.643 € pour les administrateurs « bénévoles » de la SPA

En comparaison, 30 Millions d’Amis déclare avoir dépensé 422.218 € au cours de son exercice 2013, pour rémunérer la totalité de ses 12 salariés (11 CDI et 1 CDD), soit une moyenne de 2900 euros par personne et par mois, et n’indique pas le montant de ses plus hautes rémunérations. Sur la même année, la SPA aurait dépensé 13.772.979 € selon son compte de résultat. Cette somme conséquente se justifie par le nombre très élevé de salariés travaillant pour l’association, qui emploie 592 personnes dans toute la France selon le même document. Cela dit, il est également écrit qu’au 31 décembre 2013, « le montant total des frais de missions remboursés aux neuf administrateurs dans le cadre de leurs fonctions s’est élevé à 20 943 €, depuis leur élection le 22 juin 2013″.  Autrement dit, en 6 mois, ces 9 personnes (la nouvelle Présidente de l’association, Natacha Harry, et les 8 administrateurs siégeant à ses côtés) qui mettent régulièrement en avant le statut bénévole de leurs fonctions, ont coûté plus de 3500 € mensuels à l’association en frais divers (comprenez : frais de déplacement, défraiements de repas, etc.).

Ce sont toutes ces choses, et bien d’autres, que dénonce Stéphane Lamart. Ce protecteur des animaux aimerait davantage de transparence, et surtout, moins de dépenses faites au détriment des animaux. Si vous êtes d’accord avec lui, vous pouvez signer sa pétition en cliquant ici. « Je souhaite que les dons servent réellement la cause défendue, et un plafonnement des salaires permettrait en outre d’assurer la motivation et la passion de la défense de l’objet social de la part des dirigeants d’associations et de fondations, et non pour permettre l’enrichissement personnel de certains », conclut Stéphane Lamart.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

2 commentaires

  1. Il n’y aura donc jamais de véritable belle action envers la misère humaine ou animale!

  2. C’est idnamissible l’argent doit être destiné aux animaux comment peut on agir ainsi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *