jeudi 23 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Scoop : La corrida n’est PLUS inscrite au patrimoine culturel français !

corrida-PCILe CRAC Europe et l’association Droits des Animaux se battaient depuis plusieurs années pour faire abroger l’inscription de la corrida au Patrimoine Culturel Immatériel de la France. Ce jeudi 4 juin 2015, leur contestation a porté ses fruits : la Cour Administrative d’Appel de Paris leur a donné raison ! 

Après plus de 4 années de contestation de l’inscription de la corrida au PCI français, rythmées par moult procédures judiciaires et de nombreux coups durs, les défenseurs des taureaux ont bien fait de tenir bon. Aujourd’hui, la justice française leur a donné raison en indiquant que « la décision d’inscription de la corrida à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France doit être considérée comme ayant été abrogée ».

Le ministère prétextait un « problème technique »

« C’est la première grande victoire dans la lutte anti-corrida depuis au moins 15 ans ! », se félicite Jean-Pierre Garrigues, le Président du CRAC Europe, joint au téléphone par Planète Animaux. « D’habitude, la tauromachie s’en tire toujours grâce à ses petites combines, nous sommes heureux d’être enfin face à une justice qui fonctionne », a-t-il poursuivi.

La dernière étape de ce feuilleton judiciaire à été l’audience du 18 mai dernier, dont nous vous parlions ici, et au cours de laquelle le rapporteur public a révélé que le Ministère de la Culture avait envoyé une lettre au tribunal afin de justifier de la non-présence de la fiche technique de la corrida dans le listing des inscriptions au PCI sur leur site Internet. « Ils justifiaient cela par un problème technique. Le tribunal a répondu qu’un problème technique, quel qu’il soit, devrait être réglé au bout de 4 ans ! », nous confie Jean-Pierre.

L’abrogation en vigueur dès ce jeudi

Victoire suprême : cette décision est finale, et non suspensive ! Ce qui signifie que son exécution est immédiate, et qu’elle ne peut pas être suspendue, même en cas de recours en appel. « Les pro-corrida vont certainement faire appel et saisir le Conseil d’Etat, mais même si ils le font, c’est trop tard. La corrida n’est PLUS inscrite au Patrimoine Culturel Immatériel de la France à compter d’aujourd’hui. Tant que le Conseil d’Etat ne rend pas une éventuelle décision contraire (à condition qu’il soit saisi), la corrida restera exclue du PCI français ».

Dernier point, le CRAC Europe nous a fait savoir qu’à partir de ce jour, il attaquerait en justice toute personne qui déclarerait de façon mensongère que la corrida fait partie du PCI français. Si les anti-corrida sont à la fête, pas sûr que Manuel Valls, Simon Casas et les autres soient dans le même état d’esprit, puisqu’ils ne pourront plus se se prévaloir de ce classement pour promouvoir cette activité occasionnant de graves souffrances pour les animaux.

Quant à André Viard, va-t-il qualifier cette nouvelle d’acte de terrorisme perpétré par les anti-corrida ? Nous attendons avec impatience de lire son prochain billet… A moins qu’il n’ose pas aborder le sujet ?

Crédit photo : Viviane De SSP

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest1Share on TumblrEmail this to someone

16 commentaires

  1. J’attends avec la plus grande impatience le jour où les arènes devront être passées au bulldozers car la Corrida sera interdite et qu’il faudra bien trouver un autre moyen de faire du fric.

  2. La fin approche pour cette ignominie, on tient le bon bout.

    • voila! et quand Monsieur est malmené par le torero, ils sont une vingtaine à accourir.drole de chance pour le taureau,…. qu ils se fassent empaler!et vous appeler ca de la culture? culture barbare oui je l accepte.l homme n est en pas si loin.

  3. j ai du a croire que les corridas disparaissent un jour.j aimerai qu on me rassure sur ca
    il y a tellement de pognon en jeu que j ai un gros doute mais je garde espoir

    • « Beaucoup de pognon en jeu »?
      La corrida est depuis plusieurs années un gouffre financier qui ne rapporte rien aux communes les organisant.

      N’importe quel autre manifestation culturel rapporterai bien plus que la tauromachie.

  4. Bravo aux membres du CRAC et à l’Association Droits aux Animaux pour leur combat et leur courage ! On ne peut que se féliciter de cette abrogation ! Cela laisse déjà entrevoir que la corrida est en perte de vitesse et qu’un jour ou l’autre, le glas sonnera pour la corrida et sa cohorte de tristes personnages sanguinaires…et de parasites ! Les arènes sont à raser. Comment assister même à un concert en ces lieux quand on a conscience de la souffrance animale et du sang versé.Les Maires qui vont poursuivre les corridas durant cette saison estivale 2015 et les politiques qui se rendent aux arènes vont avoir pâle figure après cette abrogation…et plus d’arguments.

  5. La corrida n est point un art. C est un intérêt financier. Le mal etre des animaux…….comme toujours. Rien a faire en france en premier lieu.

  6. La france dit non a la corrida.

  7. La france dit non a la corrida. C est une ptite victoire.j y crois.restons positifs.

  8. Les arènes doivent restée pour ne jamais oublier ce que l’homme a fait dans ces lieux sanguinaires. La revanche sera d’autant plus belle lorsque ces lieux grouilleront de monde, grâce à des activités culturelles, je l’espère sans jamais voir une trace de cruauté de souffrances, de sang et de mort. Que ces endroits deviennent des lieux de détente et de convivialité.
    Nous n’en sommes pas encore là. Hélas. Un jour viendra.

  9. Mr Hollande est aujourd’hui en totale contradiction avec cette abrogation d’inscription de la corrida et le dîner tauromachique donné à l’Elysée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *