jeudi 30 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

The Island, ou l’hypocrise des français choqués par un cochon tué à l’écran mais pas par les millions d’autres dans les abattoirs

olkan-fuda2Olkan Elijah, le Président de l’association de protection animale FUDA (Forces Unies pour les Droits des Animaux), a été scandalisé par le nouveau jeu de TV réalité d’M6, The Island, dans lequel les candidats ont mis à mort un caïman et un cochon pour se nourrir. L’émission le choque, autant du point de vue du non-respect des animaux, que de celui du non-respect des millions de personnes qui meurent de faim dans le monde.

Les hommes, les femmes, les enfants qui souffrent de malnutrition connaissent la faim qui tenaille, celle qui tord l’estomac de douleur et qui pousse à commettre des actes désespérés. Cette faim qui rend fou et affaibli jusqu’à la mort. Cette faim, que nous ne connaissons pas, nous, occidentaux, qui mangeons plus souvent par gourmandise que par faim.

L’émission « The Island » diffusée ce mardi sur M6, offrait aux téléspectateurs le spectacle désolant des « ventres vides », poussés à tuer eux-mêmes un caïman et un cochon pour apaiser leur faim. La mise à mort maladroite de ces animaux qui ont eu le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment à engendré un stress et une souffrance incontestable sous l’œil des caméras et donc, des téléspectateurs, qui se sont aussitôt « indignés » sur les réseaux sociaux.

Quelle différence entre un cochon sauvage ou un cochon d’élevage puisque les deux finiront dans un estomac ?

island-M6

Pourtant, ces hommes avaient faim. Qui pourrait prétendre choisir de se laisser mourir de faim quand il peut manger ? Et quelle différence entre tuer un cochon sauvage ou un cochon d’élevage puisque les deux finiront dans un estomac ? Le premier soulève l’indignation parce qu’ il se fait tuer dans une émission de télé réalité, le second indiffère parce qu’ il se fait tuer en toute discrétion derrière les murs des abattoirs ? Rien ne justifiait que ces animaux soient sacrifiés pour le show, car, contrairement à ces humains qui meurent de faim à travers le monde, la vie de ces candidats n’était pas menacée (à moins que la télé-réalité repousse encore ses limites dans le trash et laisse mourir ses candidats pour l’audimat, mais c’est un autre débat).

L’indignation toute relative des téléspectateurs est un syndrome de mauvaise foi, j’aime à rappeler que certaines populations mangent du chien, alors que d’autres considèrent cet animal comme le meilleur ami de l’homme, cela montre bien que la valeur d’un être vivant reste soumise à l’appréciation des hommes, selon la culture ou les traditions et donc, sans aucune objectivité.

Chaque vie est importante

Il ne nous appartient pas d’évaluer la valeur de la vie d’un animal. Partir du principe que toute forme de vie est égale apparait bien plus raisonnable et sensé. Le téléspectateur indigné, pointe du doigt la sauvagerie et la cruauté de quelques hommes affamés quand 150 milliards d’animaux terrestres sont mis à mort en toute légalité et avec leur bénédiction, chaque année à travers le monde pour alimenter les rayons boucherie de nos supermarchés. Cette incohérence collective nous est familière, nous qui œuvrons toute l’année contre l’exploitation animale. L’homme est ainsi fait, il est capable de condamner son voisin parce qu’ il sacrifie des moutons, tout en massacrant lui-même des millions de cochons (par ailleurs épargnés par son voisin !) : une logique à rendre fou ! Il est toujours plus facile de critiquer les autres que de se remettre en question. Cette séquence, qui aurait dû éveiller certains esprits somnolents et bousculer leurs habitudes de consommation, a finalement nourri le paradoxe chez nos concitoyens : manger de la viande oui, tuer l’animal non ! Ces mêmes téléspectateurs ne semblent d’ailleurs pas traumatisés quand les candidats sont à la pêche ! Ce programme de télé-réalité reste avant tout un jeu et l’on ne tue pas pour jouer. Aucune mise à mort n’est justifiée au nom de l’audimat.

Zéro pointé pour M6, qui drague le buzz avec du trash.

Olkan Elijah

A lire sur le même sujet :
– Un élevage hors-la-loi dans l’Amour est dans le Pré : Planète Animaux dénonce !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

11 commentaires

  1. C’est vraiment lamentable et particulièrement choquant de la part de M6 pour augmenter son audimat et pour les candidats  »des suiveurs incapables de la moindre réflexion » prêts à tout, même à tuer par appât du gain ! Toute vie animale se respecte. On s’indigne tout autant face au petit écran, que dans les abattoirs etc… Les candidats devraient la prochaine fois s’entretuer entre eux et se manger ! Après tout pourquoi pas… c’est un spectacle qui ne nous choquerait même pas vu le niveau de cette chaîne dont les dirigeants sont tombés bien bas et prouvent leur manque de compassion animale, ce qui n’est pas surprenant après ce qu’ils nous ont déjà présenté dans  »l’Amour est dans le Pré » !!!

  2. Qu’elle honte!mais qu’elle honte!!! Comment des étres humains peuvent-ils tomber aussi bas!!!!quel degré de dégradation de cette planéte!!!! Inimaginable!!!! L’humain le pire des prédateurs….et alors M6 vous étes descendus bien bas….vois etes que de la merde…MyriamAlpes Maritimes

  3. Action contre M6 … Boycott de l’émission et de la chaine !

  4. Channel 4 in the uk have this programme, slaughtering animals should not be entertainment, these idiots deliberately stranded themselves, to make this show, it should be banned

  5. Personnellement, je n’ai pas attendu ce genre de nouvelles pour boycotter toutes ces télé réalité… Et la télé toute entière d’ailleurs.

  6. Ils ressortent conscient de ce qu’il faut commettre comme acte pour pouvoir manger de la viande. Ils le disent eux-même, tuer ce qui va te nourrir est bien loin d’acheter une barquette dans un supermarché. Ils ont mangé un animal qui a vécu naturellement, ils sont donc moins a blamer que les consommateurs de bêtes d’elevages, ils ont faim le concept c’est de survivre par leurs propres moyens. A paris ils auraient fait la manche pour se payer un grec, la bas il tue un caiman et un cochon. C’est pas pire. (ils n’ont pas le droit de tuer les especes protégées). Ragez, ragez, mais, au moins ils ont fait réagir, les mangeurs de viande, vous et eux surtout.
    Cette prise de conscience est indispensable pour l’évolution humaine.

    Au lieu de condamner ces hommes, cette chaîne, rappeler vous qu’un jour vous aussi vous avez eu un steak dans votre assiette a la cantine, et que vous l’avez mangé sans réfléchir. Encourageons les autres à la reflexion qui est la notre aujourd’hui, plutôt que d’avancer en se regardant le nombril, satisfait, imbu de ses valeurs, content d’être en avance éthiquement se servant de ceux qui ne le sont pas autant que nous pour se valoriser. Bref PAS DACCORD PAS DACCORD PAS DACCORD avec vous. On dirait une communauté fermée qui juge qui diffère d’eux « les vegans »,partagez au lieu de vous regrouper!.

  7. Je pense que la chaîne aurait dû prévoir des épreuves diverses afin de bien récompenser les 1er (repas copieux )et de donner un petit casse croûte aux moins bon plutôt que de les obliger à tuer un Caïman devant la caméra.
    C’est pitoyable de voir ça.

  8. « Partir du principe que toute forme de vie est égale apparait bien plus raisonnable et sensé. « . Cette manière de penser butte sur les formes de vie qu’on ne juge pas égale : bactéries pour prendre un exemple indiscutable de vie dont on peut sans problème tuer des individus dans une certaine indifférence éthique. Par contre l’égale considération des intérêts parait plus sensé. Une bactérie n’ayant pas un intérêt à vivre, de plaisir, de souffrance, une bactérie n’a pas ces intérêts.

  9. Une bonne fois pour toute l ‘excuse du « ils avaient faim les pauvres … » on s’en tape ! Personne les a forcé à aller s’ affamer sur cette île pour jouer les kékés , les mini rambos bref faire les beaux devant la caméra …j ‘imagines qu ‘ils avaient de plus un frigo plein chez eux avant …y ‘a aucunes excuses, des animaux ont perdu la vie ont été massacrés a coups d’pierre etcetc connement juste parcque des agités du bocal ont décidé d’aller jouer les aventuriers faire les beaux ….pour passer à la télé …avec toute une equipe d’organisation là de la chaine qui j ‘imagine en plus avaient tout un tas de nourriture a dispo à 2 mètres ou a 5 minutes d’hélicos etcetc pt’être bien que l’caméraman d’ailleurs s’ enfilai un sandwich sorti d’une glacière en filmant ces massacres inutiles aussi inutiles d’ailleurs queles milliards d’animaux massacrés pour le buisness de la viande etcetc …bref téléréalité de merde

  10. C est une honte de regarder des emissions pareilles. De cautionner ca. De tuer des annimaux pour rien. Pour faire de l argent.

  11. Alors oui et non « Ce programme de télé-réalité reste avant tout un jeu et l’on ne tue pas pour jouer. » Certes, mais faut aussi se dire que les gars crève la dalle pendant un mois, et que tout le monde l’aurai fait, vegan ou pas. (pendant qu’on les critique tranquillement dans notre canap entrain de bouffer des chips, devant notre télé et notre tout électrique) Tout le monde crache sur le fait qu’ils aient tué un animal, mais personne ne se rappelle de la façon dont il on fait cet acte? Les mecs prenaient conscience (enfin) de ce que c’était de tuer un être vivant pour se nourrir, que c’est un acte que l’on doit réfléchir, et surtout, que l’on se doit de respecter le fait de prendre une vie pour permettre de continuer la sienne. Alors plutôt que de leur jeter des pierres à la gueule, dites vous, chers vegan, que cette émission peut vous aider dans votre cause, et que les « candidats » auront peut être changé d’état d’esprit vis à vis de la façon dont on vit. Même si c’est une infime partie de la population française, c’est toujours ça à prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *