samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

La Commission européenne rejette l’initiative Stop Vivisection !

STOP VIVISECTION_Bruxelles_11-05-2015_30Après avoir réuni plus d’un million de signatures dans toute l’Europe en faveur de l’arrêt de l’expérimentation animale, l’initiative citoyenne Stop Vivisection avait été débattue au Parlement européen lors d’une audience à laquelle Planète Animaux assistait. Le verdict suite à cet examen en haut lieu était attendu ce mercredi. Malheureusement, les politiciens n’ont pas tenu compte des arguments avancés par les représentants des signataires…

La Commission européenne a faire savoir ce mercredi 3 juin 2015 sa position au sujet de l’initiative citoyenne européenne «Stop vivisection» par le biais d’un communiqué de presse dans lequel elle tente d’arrondir les angles en affirmant « trouver aussi qu’il convient de supprimer progressivement l’expérimentation animale en Europe », mais que « son angle d’approche pour la réalisation de cet objectif diffère de celui proposé par l’initiative citoyenne en question ».

L’expérimentation animale « nécessaire »

Malgré les arguments sérieux présentés par les scientifiques organisateurs de l’initiative, qui démontrent que le modèle animal n’est pas un modèle pour l’Homme, le Commission préfère penser que « certaines études expérimentales sur des animaux restent nécessaires pour faire progresser la recherche et pour préserver la santé humaine et animale et l’environnement ». Aussi, elle préfère s’engager pour « remplacer, réduire et perfectionner » l’utilisation des animaux à des fins de recherche, plutôt que d’abolir ces pratiques qui causent des souffrances animales conséquentes et indéniables.

M. Jyrki Katainen, vice-président de la Commission, indique : «Une interdiction totale de toute recherche reposant sur l’utilisation d’animaux dans l’Union serait prématurée; elle risquerait de chasser d’Europe la recherche biomédicale », montrant bien là que les législateurs se sont davantage préoccupés de l’aspect financier plutôt qu’éthique.

La Commission « ne partage pas l’avis » de Stop Vivisection

vivisection-monkeyDans le rapport complet qu’elle a rendu ce jour sur le sujet, la Commission européenne se justifie en indiquant que sa législation actuelle (dont Stop Vivisection demandait le renforcement et la modification) « encourage la mise au point de méthodes permettant de prévoir la toxicité de substances sans recourir à l’expérimentation animale ou en faisant un usage limité ou très pointu de celle-ci. Lorsqu’il est fait recours à l’expérimentation animale, celle-ci doit respecter les normes strictes et élevées de l’Union ». On peut également y lire que « les études expérimentales sur les animaux ont toujours été indispensables pour mettre au point des méthodes de prévention et de limitation des maladies (…) Ces progrès auraient été irréalisables sans les connaissances acquises au moyen d’études expérimentales sur des animaux (…) La souris constitue un modèle très instructif pour de nombreuses pathologies humaines d’origine génétique, par exemple pour l’audition, la vision ou les maladies des os. Mais elle est est d’une utilité limitée pour étudier des maladies telles qu’Ébola ou le SIDA, pour lesquelles il existe des modèles plus adaptés ». Pire, il y est écrit que « la Commission ne partage pas l’avis selon lequel des principes scientifiques invalideraient le «modèle animal». En effet, malgré les différences qui subsistent avec l’homme, les modèles animaux ont été des facteurs scientifiques de première importance de la mise au point de la quasi-totalité des traitements médicaux efficaces et sûrs utilisés actuellement (…) Dans le cadre de la mise au point de traitements médicaux, les «modèles animaux» ont été très efficaces pour l’élimination des médicaments à l’étude qui auraient pu être dangereux pour l’homme lors de phases ultérieures d’essais cliniques ».

Pourquoi utiliser des médicaments prévus pour les souris sur des humains ?

Les scientifiques soutenant Stop Vivisection affirment pourtant, données scientifiques à l’appui, que « le modèle animal n’est pas adapté pour prévoir les réactions de l’organisme de l’être humain, et l’expérimentation animale fait obstacle au développement de nouvelles méthodes plus efficaces de recherche. Un produit sera déclaré inoffensif ou cancérigène suivant la lignée d’un même animal sur laquelle il sera testé. Suivant la lignée, on obtient des résultats opposés, ce qui réjouit l’industrie pharmaceutique et fait de l’expérimentation animale un outil précieux pour obtenir des autorisations de mise sur le marché de produits, même dangereux (…) Environ 100 vaccins contre le SIDA ont donné de bons résultats sur des primates, mais aucun n’a fonctionné sur l’Homme (…) Pourquoi utiliserait-on des médicaments prévus pour les souris sur des humains ? ».

Des « mesures » pour sauver les apparences ?

vivisection-beagleLa Commission européenne n’a manifestement pas jugé bon de tenir compte de ces arguments, cependant, elle a tout de même annoncé quelques mesures qu’elle prendra en conséquence. Mais ces actions ressemblent davantage à de la poudre aux yeux qu’à de véritables avancées. Elles sont au nombre de 4 : « L’accélération des progrès accomplis dans le respect du principe des «trois R» (remplacer, réduire et perfectionner l’utilisation des animaux en Europe) grâce au partage des connaissances ; La mise au point, la validation et la mise en œuvre de nouvelles méthodes de substitution ; Le contrôle de l’application du principe des «trois R» et l’harmonisation de la législation sectorielle pertinente ; Engager un dialogue avec la communauté scientifique ».

En outre, et peut-être pour se donner bonne conscience, la Commission rappelle à plusieurs reprises qu’elle est favorable à « la suppression progressive de l’expérimentation animale » mais sans jamais communiquer de date précise ou de calendrier prévisionnel. Il semble malheureusement que les rats, souris, chiens et autres singes utilisés dans les laboratoires y resteront encore longtemps…

Dernière minute :

La Fondation Brigitte Bardot dénonce une « insulte à la démocratie ».

La partie adverse, elle, continue d’exposer ses arguments insensibles à la souffrance des bêtes : le Dr Paul Browne, rédacteur-en-chef du blog Speaking of Research (qui a pour but de « promouvoir les tests sur les animaux » et contient une section intitulée « les mythes propagés par les défenseurs des animaux »), vient d’en donner l’exemple en déclarant : « Nous nous réjouissons du rejet de l’initiative Stop Vivisection prononcé par la Commission européenne. L’expérimentation animale continue d’avoir un rôle central dans les avancées médicales. Encore la semaine dernière, nous avons découvert un nouveau traitement pour le cancer du poumon qui fonctionne bien et permet aux patients atteints de vivre plus longtemps. Ce traitement n’aurait pas été possible sans les études réalisées sur des souris transgéniques ».

Que vous inspire une telle réaction ? Dites-le nous dans les commentaires sous cet article.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

33 commentaires

  1. On ne peut être qu’indigné d’une telle décision ! Pour tous ces politiques, il leur est facile de rejeter l’initiative de Stop Vivisection. Ils ne privilégient que l’aspect financier et se moquent de la souffrance animale. Ils devraient aller faire un tour dans les coulisses des laboratoires, voir l’état de tous ces animaux et leur détresse au lieu de rester assis dans leurs bureaux à prendre des décisions qui n’auront aucune conséquence pour eux. Comment parviennent-ils à trouver le sommeil ou à se regarder dans une glace en condamnant tous ces innocents ? Non, l’expérimentation animale n’est pas nécessaire mais il faut bien trouver des prétextes pour faire durer de telles abominations et encaisser de l’argent. Certaines associations de recherches n’hésitent d’ailleurs pas à détourner des fonds… Si nous avions des vies plus équilibrées, si nous étions moins destructeurs de la nature qui nous entoure, nous ne serions pas confrontés à toutes ces maladies. Mieux vaut faire des dons à des associations de sauvegarde animale qu’à des associations de recherches car c’est encourager la vivisection… Si la recherche ne recevait pas de dons, elle serait bien obligée de se passer d’animaux.

    • Triste réalité. L’argent de la recherche martyrise au lieu de sauver. Je partage votre réflexion, tout à fait juste.

    • exacte c’est degoutant tous ces pontes plein de pognon qui n’en on jamais assez il ne faut pas déplaire aux labos le pognon et toujours le pognon c’est honteux

  2. Je ne comprends pas pourquoi vous ne tenez pas compte de VOS citoyens qui refusent de telles atrocitées envers les aniamux qui font partis de NOUS de notre planete… et pourquoi tant de souffrances Inutiles??? scandaleux HONTEUX!!!

  3. je trouve sa trop triste de voir ceci pourquoi tant de souffrance sur les animaux pourquoi leur faire du mal faudrait leur faire pareil a eux ceux du gourvement j ai honte de voir sa je plains ces pauvre animaux tous des nul

  4. Vous êtes lamentables ! Vous ne tenez aucun compte de notre refus de la vivisection ! J aimerais que l ‘on vous fasse la même chose ! Vous oubliez que vous êtes élus grâce a nous !!!! C et pas possible d être aussi obtus !! Vous devez recevoir des pots de vin !!! Vous n êtes que ‘une bande d ‘incapables ! Note opinion doit aussi être prise en compte !!!!!

  5. Honteux!scandaleux!!!les mots me manquent, juste une proposition aussi stupide que ce rejet: utiliser les membres de cette commission pour faire des expérimentations!!!ainsi, je pense la position stupide qui a été prise sera revue!!!

  6. Vivement un gouvernement qui rejette cette Europe de merde. Maintenant on ne fait plus ce que l’on veut. Le parlement Européen dirigé par des cons qui ne pensent qu’au fric dirige tout. C’est la merde partout mais on laisse faire. Jusqu’à quand ? A un moment donné, il faudra bien qu’on leur montre que c’est le « petit » peuple qui fait l’Europe et pas eux qui font n’importe quoi. Le Fric dirige tout et ce n’est pas une bonne chose. De quel droit peut on laisser maltraiter des animaux au nom de la « science ». Les animaux n’ont aucun point commun avec l’homme donc expérimenter des produits sur eux ne sert à rien. Ce ne sont que des salops qu’il faudra éliminer le moment venu et je pense que ce moment arrivera plus vite qu’ils ne pensent car les gens en ont marre de toute cette merde.

    • Bonjour,

      J’appelle tous les amoureux des animaux, souhaitant défendre leurs intérêts et les intérêts des peuples à visiter le site upr.fr et à visionner les conférences en ligne.

      C’est fondamental. On vous attend dans la résistance!!

  7. Une telle décision me scandalise !!!….Les ICE sont rares et quand le peuple parle on ne l’écoute pas ?…comment osent-ils ? ils prennent vraiment les spécialistes qui font tant d’efforts pour une science digne et le peuple pour des imbéciles !!!…on ne doit pas se laisser faire et réagir : le peuple est souverain…unissons-nous ! on doit se mobiliser et faire bloc contre tout ce « système » qui est néfaste et diabolique !

  8. Comme d’habitude, le peuple n’est pas écouté! Ca ne change pas! Facile de s’en prendre à de pauvres bêtes sans défense!
    Pourquoi vous ne les faites pas sur des êtres humains vos tests? Après tout c’est pour qui ces traitements? Ca vous semble scandaleux???
    Les animaux n’en bénéficieront pas de vos traitements! Vous vous en servez comme des objets mais ce sont bien des êtres vivants qui ont des sentiments et ressentent la douleur!
    Vous m’écoeurez tous les jours un peu plus! Et j’ai vraiment honte d’être un être humain!

  9. J ai rencontre un monsieur handicapé à une gare .nous avons discuté de sa situation .il a été cobaye pour un essai médicament .il le regrette ….cela serait trop long a expliquer….que toutes les associations se mobilisent pour des recherches à témoins-cobayes petites radios ,journal gratuit dans les gares et…il faut montrer a la population les dangers sanitaires que les labos nous cachent.la dernière en date est le vaccin ébola .le virus a muté ou c est déplacé dans l organisme de certains qui ont été traités (donc un médecin américain qui était en Afrique…) mal de tête à rendre fou et perte de la vision …..l humain dans sa magnificence ne s intéresse qu a lui…donc mettons moins l accent sur la cruauté envers les animaux.du temps ,de l argent ,des très bons restos avec certaines personnalités qui connaissent de Vrais journalistes qui sont intéressés par de bons reportages pourrait interpeller….

  10. C’est une décision ridicule. On ets avec vous pour soutenir vos prochaines initiatives, courage !

  11. Effectivement beaucoup d’attente et une décision qui ne va pas dans le sens du vivant. Et pourtant il nous faut continuer et ne rien lâcher car de toute façon cela ne pourra pas continuer. Je reste persuadée que les années à venir seront décisives dans tout ce qui concerne le monde animal. Nous sommes dans un grand tournant de notre humanité, beaucoup de choses se transforment et encore un peu de patience mais un grand engagement de la part de nous tous pour pouvoir porter à la connaissance du monde toute cette abjection. Ayons ensemble cette foi que demain est un autre jour et que tous unis nous permettrons à des milliards d’innocents de vivre une autre dimension de leur VIE. Il faut beaucoup d’amour, d’empathie et d’abnégation pour accepter que les mentalités n’évoluent pas aussi vite que nous voudrions et qu’il va falloir encore discuter, confronter nos arguments mais que l’énergie d’amour sera toujours plus forte et que la transformation viendra car l’humain est ainsi fait qu’il doit mener ses expériences et faire la part des choses et enfin se positionner, faire le choix. Ce jour est inscrit dans notre histoire de vie de chacun et que lorsque nous serons prêt nous franchirons ce fossé qui nous séparait de la conscience.

  12. Jtrouve que cest un comportement attardes et barbare de penser encore quil faut faire souffrir les animaux pour les tests labos. Aucun sens. faites don cela sur les cas incurables. Pedophiles. Violeurs . Et la tecnologie est tellement avance quil devrait avoir dautres alternatives que de faire ca sur les animaux. Y ont rien demander. cest sans coeur de votre part de continuer de faire ca sur eux

  13. Organisé une putain de grande manif laaaaa …. C est vraiment important faut pas lâcher l affaire les gens ohhhh réveillez vouuuuus …. Tous dehors , les pétitions ça sert a rien !!!!!!!!!!!!

  14. Je suis épouvantée!! les tortionnaires de taureaux reçus à l’Elysée et maintenant cette pétition anti vivisection qui n’a pas abouti! Il faudrait leur faire subir la même chose qu’aux animaux de laboratoires à tous ceux qui ont directement ou indirectement lien avec cela.Sans aucun doute ils changeraient d’avis!

  15. Je suis profondément dégoûtée par ces gens qui bafouent toute vie qui n’est pas humaine. Je pense que c’est par leur faute que ce monde devient invivable chaque jour un peu plus. Comment peut-on être aveugle à ce point ?
    Que ce Dr Brown se fasse des expérimentation sur lui-même, après tout Pierre et Marie Curie le faisaient bien eux !

  16. Il faut savoir que c’est nous, via nos impôts qui finançons l’expérimentation animale, tout comme nous finançons les corridas via les aides européennes aux agriculteurs (encore nos impôts). Et puisqu’il n’y a que les finances qui comptent, il suffirait que les citoyens s’arrangent pour ne plus payer d’impôts, via des dons (à des associations de protection des animaux par exemple) déductibles des impôts. Ils n’auraient ainsi plus les moyens de financer les laboratoires. Ce n’est qu’un exemple de ce que l’on peut faire, il y en a d’autres. Les citoyens ont plus de pouvoir qu’ils ne le pensent, encore faudrait-il qu’ils aient la volonté de s’en servir.

  17. Une décision scandaleuse de plus prise par l’Union Européenne. Cette union qui n’est pas le rêve que l’on veut nous faire croire depuis tout petit. Cette union qui ne tient pas compte de l’avis des peuples, qui n’agit pas dans leurs intérêts. Cette union qui favorise le commerce, le libre échange (TAFTA en approche!) et la concurrence à tout va. Cette union qui a autorisé l’introduction sur le marché d’OGM, qui favorise la multiplication des fermes-usines, …
    Cette union qui malgré les apparence n’est pas ce qu’elle veut faire croire. Il est urgent pour nous tous et les animaux d’en sortir. Rejoignez nous dans la résistance: upr.fr

  18. Mais que faut-il faire pour leur faire entendre raison ? Déverser du purin et bloquer les routes comme les agriculteurs ? On est trop ‘gentil’ …

  19. Puisque certains malfaiteurs croupissent en prison, utilisons les : Comme ça on est sûrs que les recherches aboutissent à quelque chose et en plus on ferait des économies, sans toucher à des innocents…

  20. bandes d abruties faire du mal un un animale sans défense c est dégueulasse tout sa pour des recherche qui n avance pas et bien je peu vous vous dire que vous aurez jamais mon argent je vous detestent

  21. On tue les Animaux et puis on tue les Hommes. Bougeons-nous avant qu’il soit trop tard!

  22. JE PRÉFÉRERAIS MOURIR QUE DE DEVOIR LA VIE À UN ÊTRE QUE L’ON A TORTURÉ PENDANT DES ANNÉES !
    C’EST INSOUTENABLE DE DEVOIR PENSER À CE QUE LES ANIMAUX ENDURENT ! PARCE QUE CERTAINS HUMAINS FUMENT OU BOIVENT OU BOUFFENT N’IMPORTE QUOI ??!! D’AUTRES MÉTHODES EXISTENT ! MERDE !

  23. Honte aux humains qui se comporte encore et toujours comme les maîtres de l univers , de la nature et de ses habitants et qui ne sont au final qu une espèce de décérébrés tortionnaires et destructeurs ! Que savent nos élus européens de la souffrance animale, eux qui vivent dans les salons dorés? Ont ils déjà mis les pieds dans un labo d expérimentation animal, ont ils croisé le regard d un animal que l on torture? Je ne le crois pas ! Ils décident sans savoir ! Sans rien savoir ! Pauvres ignares téléguidés par les lobbies!!!!

  24. FABIENNE NICOLAI

    VIVISECTION ABOLITION !!!

  25. Annie Abelshausen

    Je suis indignée,révoltée,abattue par ce refus de voir qu il est inutile de continuer ce carnage.Bien sûr le dieu argent règne en maître absolu!Car la santé des humains,tout ce petit monde s en fout royalement,du moment que le fric rentre.Continuons de protester fortement contre ces actes répugnants.Et de nous battre pour que cela cesse.

  26. je suis révoltée, c’est honteux…laissez vivre les animaux en paix. Qui ne respecte pas les animaux ne respecte pas les gens. LES ANIMAUX ONT DROIT AU RESPECT ET N’ONT PAS A ETRE TORTURES

  27. Ces gens là veulent soigner leur cancer ( ils n’ ont toujours pas compris que c’ est un synonyme de mort et que, fort heureusement tout à une fin ) au lieu de laisser la place à d’ autres. S’ ils leur faut encore et toujours du temps pour REAGIR à des actes INHUMAINS envers AUTRUI, pour une « suppression progressive de l’ expérimentation animale » c’ est bien pour financer leurs retraites. Puisqu’ ils n’ auront plus de cancers . ? .
    moi je préfère entretenir le mien .

  28. décision scandaleuse, ignominie faîte sur les animaux POUR RIEN que pour assouvir le vice de certains chercheurs qui font n’importe quoi sur les animaux qui sont pour eux (interchangeables, ) aucune compassion, aucuns sentiments , qu’ils regardent leurs yeux qui implorent ,! j’en peux plus, auciun mot pour décrire ce que je ressens

  29. Les tests effectués sur les animaux sint completement inutiles !
    Un corps humain ne reagit pas comme celui d’un animal
    Testez vos produirs sur les pedophiles
    Vous aurez de meilleurs resultats ! Et ces gens serviront enfin a qlq chose d’utile

  30. Les tests sur les animaux sont completement inutiles !!
    Le corps humain n’ayant rien a voir avec un corp animal !!
    Testez donc vos produits sur les pedophiles
    Que le peuple utilise son pouvoir pour arreter toute cette barbarie inutile , qui ne sert qu’a remplir les poches deja bien pleines des gros bonnets qui tirent les ficelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *