samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Conférence sur la « Libération Animale » de L214 : compte-rendu et réactions

confRSC01Samedi 30 mai 2015 s’est tenue à Paris une conférence exceptionnelle qui réunissait trois ténors de la protection animale : Peter Singer, Matthieu Ricard et Aymeric Caron. Organisé par L214 (en collaboration avec les Cahiers Antispécistes), l’événement avait vocation à explorer les possibilités d’un monde futur sans exploitation animale. Un beau message d’espoir pour tous les militants présents.

La conférence, intitulée «La libération animale : et après » s’est déroulée de 14h00 à 18h00 dans l’amphithéâtre Gaston Berger de la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris. Complète depuis plusieurs semaines déjà, elle a attiré plus de 1000 personnes qui sont venues écouter des discours plaçant l’animal au rang d’être sensible.

Pour autant, on pouvait craindre que le public ne soit composé que de fervents défenseurs des animaux, et donc que les trois intervenants se retrouvent au final à prêcher des convaincus. «Je ne pense pas que cela sera le cas, la salle sera pleine de non-végétariens. Le public de L214 est très varié, composé de nombreuses personnes sensibles à la question animale mais qui ne sont pas des militants de terrain, et qui nous connaissent parfois à travers une seule de nos campagnes (par exemple celle sur les poules pondeuses, ou celle sur le lait). Aujourd’hui nous voulons amener ce public large à comprendre certaines notions, comme le spécisme, et à comprendre que les animaux qui souffrent en plus grand nombre sont ceux exploités pour la consommation humaine, en espérant que cela les amène à une remise en cause », nous indique Brigitte Gothière, co-fondatrice et porte-parole de L214, avant l’ouverture des portes au public.

Un message d’espoir

confRSC03Estiva Reus, auteure pour les Cahiers Antispécistes, ajoute que pour les militants présents, particulièrement les «vieux de la vieille », il s’agira de «montrer que le chemin parcouru n’est pas nul, et de faire le point sur les progrès accomplis dans la prise de conscience du public sur la condition animale ».

Sur scène, se sont donc succédés Peter Singer (philosophe et professeur de bioéthique, auteur du best-seller La Libération Animale, considéré comme l’ouvrage fondateur du mouvement contemporain des droits des animaux) ; Matthieu Ricard (docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste, auteur de Plaidoyer Pour les Animaux, qui milite pour l’extension de notre bienveillance à tous les êtres sensibles) et Aymeric Caron (journaliste de télévision et de radio, auteur de No Steak, dans lequel il explique pourquoi, un jour, la viande disparaîtra et l’humanité deviendra végétarienne).

«Je suis devenu végétarien un peu par accident» – Peter Singer

Tous trois ont tenu des propos très intéressants et pleins d’espoir pour la cause des animaux, mais sur lesquels nous ne nous étendrons pas puisque vous pourrez bientôt les voir ou les revoir en vidéo car la conférence, qui a été filmée en intégralité, sera très prochainement diffusée gratuitement sur Internet.

Afin d’aller un peu plus loin, l’équipe de Planète Animaux s’est entretenue avec les intervenants pour explorer plus en profondeur certains thèmes qu’ils ont abordés. C’est d’abord avec Peter Singer que nous avons échangé (Lisez notre interview de Peter Singer en cliquant ici), puis avec Matthieu Ricard (Lisez notre interview de Matthieu Ricard en cliquant ici).

Réactions de Paul Watson, Jean-Pierre Garrigues, etc.

confRSC05Si il y avait des personnalités sur scène, il y en avait également dans le public. Nous avons profité du cocktail VIP donné par L214 après la conférence, et auquel nous étions conviés, pour recueillir les impressions de plusieurs grands noms de la protection animale. «C’était impressionnant de voir ces trois orateurs réunis et exprimant leurs points de vue, je pense qu’ils ont couvert beaucoup de sujets, j’étais très heureux d’être présent », s’est réjouit Paul Watson. Un sentiment partagé par sa femme, Yana Rusinovitch-Watson, qui était néanmoins déçue qu’Aymeric Caron ne se soit pas exprimé au sujet des poissons. «Il a dit ne rien penser du poisson lorsqu’on lui a posé une question sur ce sujet, alors qu’il y a beaucoup à dire sur le poisson, c’est même presque le plus important. « Si l’océan meurt, nous mourrons », martèle Sea Shepherd. Et les océans sont en train de se vider à cause de nous. Et si l’Homme meurt, il n’y aura plus de vaches, plus de poulets, plus de porcs, plus rien. Cela m’a un peu surprise que ce problème essentiel ne soit pas abordé ».

Quant à Jean-Pierre Garrigues, le Président du CRAC Europe (association anti-corrida), il a salué une conférence «extraordinaire avec des intervenants de grande qualité », ainsi que «le professionnalisme de L214″. «Bien qu’il est vrai que le public était convaincu, on a quand même appris des choses, chaque intervenant apportant sa pierre à l’édifice. J’ai été particulièrement sensible aux arguments d’Aymeric Caron, qui démontre sa clairvoyance dans le domaine et qui nous donne des pistes », a-t-il noté.

confRSC06

Caroline Lanty, avocate et ancienne Présidente de la SPA, nous a confié avoir «particulièrement aimé l’approche de Peter Singer, une approche assez intransigeante qui a d’ailleurs été relayée par les deux autres, et je pense qu’aujourd’hui, la position que nous devons tenir est une position intransigeante, qualifiée par certains d’extrémiste, mais il faut tendre vers une absence d’utilisation des animaux dans notre vie quotidienne ».

confRSC07Pour le mot de la fin, nous avons laissé la parole à Bérénice Riaux, Chargée de Campagne pour L214, qui a travaillé d’arache pied pendant plusieurs semaines à l’organisation de la conférence. «Ce fut une journée extraordinaire, très très émouvante. Voir ces trois ténors de la défense des animaux, sur scène, et nous avions de plus des invités de marque, comme Paul Watson, Lolita Lempika… qui étaient là. On est vraiment ravis de cette journée, et nous tenons à remercier chaleureusement les bénévoles ainsi que la Cité des Sciences ».

Retrouvez toutes nos photos de la conférence en cliquant ici.

Si vous aussi, vous étiez présent à cette conférence, faites-nous part de vos retours et de vos impressions dans les commentaires sous cet article.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

7 commentaires

  1. Super, je trouve, votre compte rendu de la conférence « La Libération animale » de L214 ! et vraiment géniale, l’interview que vous avez faite de Peter Singer, je trouve ! Bref, félicitations ! :)

  2. Un jour, la viande disparaîtra et ce sera tant mieux !

  3. aucun intêret à glorifier des végétariens et l’idéologie végétarienne qui est collaboratrice ave ‘le carnisme’: seul le véganisme est une alternative pour les animaux (et les animaux humains) car ne pas manger de viand ene change rien au status quo!

    • A l’inverse de Jean , je pense que si à long terme le vaganisme s’imposera , cela ne pourra se faire que par étape… Un billet à partir de la conférence et l’interview ci dessus.
      Peter Singer conférence La Libération Animale : Et Après ? http://framboisechocolatandco.over-blog.com/2015/06/peter-singer-conference-la-liberation-animale-et-apres.html via @overblog

    • Non, je ne suis pas d’accord, si on veut être efficace, il faut une approche graduelle, ça se fait sur du long terme, les habitudes ancrées depuis des millénaires ne disparaitront d’un claquement de doigt. Le véganisme est la solution, il faut au contraire valoriser tout ce qui va dans le sens de l’abandon de l’exploitation animale; le végétarisme n’étant qu’une phase parmi d’autres. Non, ce qu’il faut, c’est vraiment décrédibiliser les lobbys de la viande, attaquer les pub de viande, valoriser tout ce qui tend vers ce but. Eduquer à l’école, sensibiliser, développer les comportements affectifs avec les animaux. Tout cela est très lourd à mettre en place et implique des changements radicaux dans nos vies ; malheureusement la majorité des gens ne sont pas prêts maintenant à faire cela. Tout comme le tabac, tout le monde sait que c’est mauvais et pourtant on est encore loin de son abandon total. La prohibition aux Etats Unis a engendré que des catastrophes, elle a été contre productive. J’ose espérer que dans quelques générations nos efforts porteront ses fruits pour nos enfants et petits enfants.

  4. Je vais utiliser des arguments constructif, bon déjà j’aimerais que les gens arrête de généraliser sur les élevages les éleveurs aime les animaux mais c’est pas des animaux de compagnie et pensé aussi à l’éleveur 150 se sont suicidés en 2016 mais vous préférez défendre les animaux et laissé des mecs crevé comme ça vous vous avez 5 semaines de congés payés par ans nous on en a même 2 vous les bobos parisiens vous croyez avoir raison mais vous connaissez rien à la vrai vie vous critiquez mais quand t’aura plus rien à manger juste un paquet de jambon tu le prendras alors s’il vous plaît arrêtez de critiquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *