jeudi 23 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Vol de 17 singes au Zoo de Beauval : pourquoi, comment ?

Les espèces volées n’ont clairement pas été choisies au hasard. Chaque individu peut se moneyer jusqu’à 10.000 € sur le marché noir. La détention et la vente d’espèces protégée sont très réglementées en France. Seuls les parcs zoologiques détenant les autorisations nécessaires, ou les particuliers possédant un certificat de capacité adéquat, peuvent en détenir. Toute autre personne s’expose à une peine maximale d’un an de prison et de 15.000 euros d’amende, pour « détention illégale ».
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

2 commentaires

  1. La bêtise et surtout la cupidité humaines n’ont pas de limite. Nous souhaitons sincèrement au zoo de Beauval de récupérer tous ces petits singes au plus vite et dans les meilleures conditions possibles. Après de tels faits, les parcs zoologiques vont devoir en plus d’investir dans des systèmes de vidéo-surveillance et d’alarme, avoir recours à des personnels en armes pour veiller des espèces protégées. Espérons aussi que les auteurs seront retrouvés pour répondre de leur vol.

  2. Si les prisons avec des simulacres de faux milieu naturel tel que le zoo de beauval n’existerait pas tout ça ne serait jamais arrivé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *