lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Evénement en faveur des rhinocéros ce dimanche 3 mai au Zoo d’Amnéville

shango01Le Zoo d’Amneville, qui est installé depuis 1986 près de Metz, en Lorraine, organise ce dimanche la «Baby Rhino Shower» de Shango, le bébé rhinocéros blanc qui est né dans le parc le 1er décembre 2014.

Cet événement est organisé pour fêter la naissance «miracle » du petit animal, qui appartient à une espèce menacée d’extinction. Shango a aujourd’hui 5 mois et il est en parfaite santé.

Activités 100% rhinocéros

La journée sera «entièrement consacré au rhinocéros, de nombreuses activités familiales sont prévues afin de passer une journée conviviale», indique le parc zoologique, qui prévoit «des ateliers créatifs, tels que des modelages pour les enfants, et du nail art (décoration des ongles) sur le thème du rhinocéros ».

shango02Le programme annonce également que «pour immortaliser cette journée en famille, les petits comme les grands auront la possibilité de se faire photographier dans les enclos intérieurs des rhinocéros ». Craignant pour la tranquilité des animaux, Planète Animaux a contacté l’attachée de presse du Zoo d’Amnéville qui nous a assuré que «Les enclos intérieurs seront vides. Nous permettons aux visiteurs de pénétrer dans ces enclos de nuit et de s’y déguiser, mais pour des questions de sécurité et de bien être animal, tous les rhinocéros seront dehors ».

Des fonds reversés pour la protection des rhinocéros

La «Baby Rhino Shower» commencera à 10 heures. Son accès est gratuit et inclus dans le prix d’entrée du zoo.

Les bénéfices générés par l’événement (activités payantes, vente de marchandising, etc.) seront intégralement reversés à l’association Save The Rhino, qui veille à la sauvegarde du rhinocéros blanc dans son milieu naturel.

«Ces imposants herbivores sont décimés par les braconniers pour les pseudo-vertus médicinales attribuées à leurs cornes, très prisées dans la pharmacopée asiatique. Les heureux parents de SHANGO, HEKAW, 10 ans, et BENNIE, 12 ans, ont eu la vie sauve grâce au Zoo d’Amnéville qui les a rachetés à une ferme d’élevage sud-africaine. Car ils étaient destinés à alimenter la pharmacopée chinoise ! », précise le Zoo d’Amnéville, qui indique consacrer chaque année près de 500,000 euros à la conservation des espèces, «répartis entre 20 associations oeuvrant dans 18 pays ».

Crédit photos : DR

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *