samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Une vétérinaire sociopathe s’amuse à tuer des chats à l’arc !

kristen-lindsey1Carole Raphaelle Davis est une personnalité franco-américaine très investie dans la cause animale. Parallèlement chanteuse et actrice, elle a notamment collaboré avec Prince, et fait des apparitions dans divers longs métrages et séries télévisées (Sex & The City, Star Trek Voyager, etc.). Carole a également écrit le livre « Dog of a Hollywood Wife », qui évoque les excès de la vie à Hollywood, du point de vue d’un chien. Mais surtout, Carole est directrice de la Companion Animal Protection Society, une organisation qui se bat contre les usines à chiots et les animaleries véreuses. Aujourd’hui, elle souhaite dénoncer une vétérinaire américaine qui prends un grand plaisir à tuer des animaux…

Le mercredi 16 avril 2015, la jeune, belle et ambitieuse vétérinaire texane Kristen Lindsey a diffusé sur les réseaux sociaux une photographie d’elle à côté d’un chat qu’elle avait tué d’une flèche dans la tête. Ainsi est-elle devenue tristement célèbre.

« Un bon chat errant est un chat errant avec une flèche dans la tête ! »

Il se trouve que le petit félin était l’animal de compagnie d’une personne qui l’adorait. Répondant au nom de Tiger, le chat était affectueux et adorait faire des tours de tracteur avec son propriétaire. Le fait qu’il soit aimé n’a visiblement pas effleuré l’esprit de Kristen Lindsey, qui s’est vantée d’avoir tué ce « chat sauvage » en lui tirant une flèche dans la tête. « Mon premier kill à l’arc lol ! », s’est-elle félicitée sur Facebook, avant de fanfaronner en ajoutant : « Un bon chat errant est un chat errant avec une flèche dans la tête ! J’accepte volontier le trophée de vétérinaire de l’année ! ».

kristen-lindsey3Cela lui a valu d’être qualifiée de sociopathe dans le monde entier. La police du comté d’Austin, le procureur général et le Texas State Board of Veterinary Medical Examiners ont tous ouvert des enquêtes. Le Dr Lindsey a été renvoyée, sa licence va probablement être suspendue et elle sera poursuivie pour actes de cruauté envers un animal. Cependant, la seule chose qui lui vaut ces déboires est le fait que sa cruauté se soit dirigée vers un chat, et pas le fait qu’elle soit cruelle tout court. Kristen Lindsey faisait pourtant ce que tout chasseur fait : poursuivre et tuer des animaux qui ont des familles, et qui veulent vivre. Kristen est donc pareille à des millions d’autres personnes dans le monde.

Ce chat a autant souffert que tout animal chassé, et comme eux, il méritait d’avoir le droit de vivre en paix loin de tortionnaires violents qui aiment tuer des animaux pour le « sport ». Si elle avait tué un autre animal, comme un rat, une biche, un coyote, un faisan, une baleine, un rhinocéros, une girafe, etc., elle aurait pu prendre son pied, rire aux éclats, et recevoir les félicitations du milieu de la chasse ; et elle aurait conservé son travail, sa réputation, sa vie.

Des millions de personnes sont endoctrinées pour accepter la chasse

Il y a deux façons de considérer l’affaire Kristen Lindsey : la bonne, et la mauvaise. Il y a ceux qui ont de l’empathie, et ceux qui n’en ont pas. C’est immoral de causer sciemment des douleurs et de la souffrance à n’importe quel être sensible. Oui, je le dis haut et fort : les chasseurs sont des sociopathes à qui l’on permet d’utiliser des excuses largement acceptées et non remises en cause par la société, pour perpétrer impunément des meurtres. Leurs excuses sont facilement contestées par la science. Ceux qui tuent des animaux ont le choix : ils pourraient vivre une vie saine et tranquille, mais ils préfèrent blesser des animaux…

Des millions de personnes sont conditionnées à accepter la maltraitance quotidienne des autres espèces. Les organisations qui permettent la torture des animaux gagnent des milliards de dollars : citons par exemple les organisateurs de safaris, les fédérations de chasse, les fabricants d’armes, l’industrie du tourisme de chasse et de pêche, l’industrie de l’agriculture, l’industrie alimentaire, les laboratoires pharmaceutiques, l’armée, l’industrie de la mode, les zoos, les aquariums, et tous les politiciens corrompus qui sont payés pour les servir.

Une corruption pour renier leurs droits aux animaux

kristen-lindsey5Les législateurs sont achetés pour préserver le statut quo et laisser ceux qui exploitent les animaux faire leur business, et pour renier aux animaux toute compassion et considération, en leur refusant un statut juridique et en permettant qu’ils soient chassés, emprisonnés, violés, que des expériences soient réalisées sur eux, qu’ils soient découpés dans des boucheries, et, même, qu’ils se noient dans leur propre sang.

Mais revenons-en à Tiger, et à l’immonde personne qui l’a tué. Voici ce que l’on sait : 1- elle a tué un chat ; 2- elle était heureuse de tuer un chat ; 3- elle a tué le chat en étant face à lui (regardez la direction de la flèche plantée dans son visage) ; 4- elle était assez proche du chat pour le regarder dans les yeux avant de le tuer ; 5- le chat n’est pas mort sur le coup, et il était encore vivant lorsqu’elle s’est prise en photo avec lui tandis qu’il souffrait, une flèche logée en pleine tête ; 6- Une femme dénommée Becky Lindsey (probablement sa mère) a avoué avoir pris la photographie en question, ce qui implique donc qu’au moins deux personnes ont participé à ce crime ; 7- Kristen a été licenciée de la clinique où elle travaillait, et son nom a été retiré de la devanture.

« J’aime tuer des choses » – Kristen Lindsey

kristen-lindsey4Si on consulte le blog de Kristen Lindsey, on peut y lire : « J’adore chasser, pêcher à la mouche, faire de la randonnée, la nature, les chevaux, faire du ski, danser, le whisky, mes amis, ma famille, Dieu […] J’ai récemment découvert que l’important dans la vie, c’est de vivre, de rire, d’aimer et d’apprendre. J’ai été acceptée en école vétérinaire, j’ai fait une formation de 4 ans afin d’avoir quelque chose que je puisse appeler une carrière ! Si ça ne marche pas, je me marierai avec un homme riche afin de pouvoir passer le restant de mes jours à faire ce que j’aime ». Et, concernant ses « intérêts », elle écrit : « Vivre intensément, trouver la signification du bonheur, tuer des choses ou essayer de tuer des choses (animaux, verres de whisky, etc.), mes amis, passer du temps avec mon père, la nature, pêcher jusqu’à ce qu’il fasse trop nuit pour voir, […], apprendre à chasser avec mon père, […] l’odeur de la pluie, Dieu, vivre, les chevaux, […] la médecine vétérinaire équine, les rodéos ».

Il est clair que son père l’a endoctrinée dans la violence envers les animaux. Voilà comment le cycle de la violence perdure, génération après génération. Les agresseurs enseignent à leurs enfants que la maltraitance animale est acceptable. Elle ne l’est pas. Voilà pourquoi nous continuerons à mettre des obstacles sur leur chemin, jusqu’à ce que les voix de la paix résonnent plus fort que celles de la violence.

Alors, pendant que les autorités « enquêtent » sur ce que l’on sait déjà, les défenseurs de la cause animale se sont mobilisés pour surveiller ses moindres faits et gestes et s’assurer qu’elle ne trouve plus jamais de travail dans aucune clinique vétérinaire. Ensemble, nous avons peut-être enterré sa carrière, mais nous ne sommes malheureusement pas en mesure de l’empêcher de tuer à nouveau.

Kristen Lindsey n’arrêtera jamais de faire du mal aux animaux. C’est une chasseuse. Une page Facebook a été crée pour dénoncer ses agissements et demander sa condamnation pour cruauté envers un animal. Cette page vient de dépasser les 50.000 likes.

Carole R. Davis

Cet article vous a interpellé ? Partagez-le !

Crédits photos : Facebook ; DR

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+10Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

14 commentaires

  1. On aurait plutôt tendance à voir cette femme en psychopathe et non en sociopathe au vu de ses propos et de ses attitudes. Mais ce n’est pas mieux ni pour les animaux qui sont appelés à la croiser et même pour les personnes. S’en prendre à un chat sans défense qui ne demandait qu’à vivre, c’est tout ce dont elle est capable. Comme toute perverse narcissique, elle n’éprouve ni sentiment, ni compassion envers quiconque et pense se grandir à travers ses actes de cruauté. Car ce petit chat n’est sans doute pas sa seule victime animale. Combien ont connu le même sort avant lui sans que cela se sache ? Et une psychopathe commence par les animaux et en arrive aux êtres humains. Plus elle fait souffrir (Le chat et son propriétaire), plus elle jubile et son ego est grandi. Elle n’a pas dû choisir ce métier de vétérinaire par hasard, mais davantage pour se rapprocher de ses pauvres victimes, animaux domestiques et sauvages ! Il faut qu’elle soit surveillée et n’ait plus le droit ni d’exercer, ni d’approcher un animal. C’est certain qu’elle jettera alors son dévolu sur un homme riche, un autre type de victime et que nous entendrons parler à nouveau de cette femme dans un remake  »des amants d’Orléans »!

  2. J’espère que vous êtes vegans pour dénoncer ainsi la chasse.

  3. Bon mon avis est simple de ce cote la rien qua la vu de la photo et du titre de l’article j’ai pleuré. Donc ma réaction n’étant peut etre pas la meilleure a adopter seulement ce sera celle la que je choisirais. Si très très vite on apprend pas que cette g.r.o.s.s.e p.u.t.e est en prison pour PLUSIEURS années ou que quelqu’unne lui a pas sérieusement fait regretter ses actes en lui réglant son compte c’est moi qui vais la trouver. Et je jure devant dieu quelle aura 100 fois plus mal que lhomme qui battait son chien pour le plaisir. En France en Amérique en Australie ou en Afrique je prend l’avion et je lui fait regretté d’avoir une fois dans sa vie touché a un arc qui va bientôt finir dans son trou du cul.

  4. A l’attention de Destal : quand on aime les animaux, qu’on les respecte et qu’on a une vision plus évoluée du sens profond de la vie, on est végétarien et l’on n’est pas chasseur. Les animaux sont comme nous : ils ne demandent qu’à vivre leur vie et le mieux possible. A toutes fins utiles, l’homme qui a enlevé la petite Bérényss,  »un agriculteur dans l’âme » était chasseur aussi et également poursuivi pour des actes délicteux dans cette activité… On voit où mène la chasse et certains faits… Des animaux on passe un jour aux enfants !

  5. Crétin minables dégénéré de sous merdeee

  6. J’espère que cette psychopathe sera enfermée pour quelques années en asile psychiatrique,avec à sa sortie, une interdiction de posséder des armes.Heureusement , elle ne pourra plus pratiquer son métier et tant mieux si sa  » carrière  » de vétérinaire a été enterrée ! A la lecture de son blog, on constate qu’elle a un sérieux déficit mental, cette pauvre chose.

  7. QUELLE FOLLE….ON A QU.A FAIRE PAREILLE AVEC ELLE JE LA CHASSE AVEC UN ARC
    CAR C.EST UNE SORCIERE…QUELLE CRUAUTE
    L.ETRE HUMAIN DANS SA MECHANCHETE GRATUITE

  8. Et cette charogne est vétérinaire et ben on donne des diplomes a des sales pétasses . J’espère que ces chats vont êtres vengés par leurs propriétaires

  9. connassee crèveeeeee

  10. Quel atrocité cette femme!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *