jeudi 23 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Protection animale en France : Interview de la députée Laurence Abeille

Planète Animaux a interviewé la députée Laurence Abeille sur divers sujets de protection animale. L’élue écologiste, qui est très sensible à la cause des bêtes (à poils, à plumes et à écailles) s’est entretenue avec nous sur plusieurs sujets d’actualité :  la sauvegarde des espèces menacées -notamment les grands singes- ; ce qui se cache vraiment derrière l’amendement Glavany ; la politique menée par Ségolène Royal au Ministère de l’Ecologie ; son boycott du Salon de l’Agriculture ; son opposition à l’abattage des bouquetins du Bargy ; etc.

Elle a notamment regretté que le Gouvernement fasse autant de « cadeaux » à l’élevage intensif, cette « horreur animale », tout comme elle a déploré les « idées dangereuses » véhiculées par la FNSEA, lorsque celle-ci affirme que les animaux n’ont pas d’intelligence. Laurence Abeille a également condamné fermement la « mauvaise » gestion de la situation des bouquetins du Bargy.

Un entretien très intéressant, à regarder dans la vidéo ci-dessous :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

3 commentaires

  1. Ségolène « La ministre de la protection animale » LOL 😉 on n’en est pas encore là

    Merci

  2. well said, nice to hear and i agree when we are ministre, the pressure global deffect our decision, otherwise a very big courage is wanted

  3. j’ai écouté votre interview avec mme Abeille ; cette députée veut faire des propositions mais bien timides et sera-t-elle écoutée ? a l’heure où les fermes-usines s’amplifient, je pense que c’est un devoir d’ordre moral pour TOUS de dire non à ces élevages industriels, de faire pression devant le gouvernement, mr Le Foll, mme Royal, la fnsea. Il faudrait également un ministre du bien etre animal (comme en belgique où il ya eu des avancées). J’ai proposé depuis plusieurs mois sur plusieurs sites : un grand RASSEMBLEMENT CITOYEN : défenseurs des animaux, de l’environnement, petits éleveurs traditionnels, associations, consommateurs, tous citoyens qui ne veulent plus de cette exploitation et de cette souffrance animale, ravages sur l’environnement et la santé (je n’ai eu aucune réponse). J’ose espérer que les gens sont nombreux à se rendre compte du calvaire des animaux en élevages industriels et des conditions d’abattage dans les abattoirs. Comment lancer un tel projet ? Merci de me donner votre avis, cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *