lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Le Refuge de l’Arche inaugure la nouvelle île de ses babouins

ile_refuge_arche
L’île avant les travaux

Le Refuge de l’Arche est un endroit unique en France : il accueille depuis 40 ans les animaux sauvages abandonnés ou saisis par la justice, pour leur offrir une seconde vie dans un environnement paisible et adapté le mieux possible à leur espèce. Le refuge héberge notamment une colonie de 80 babouins, dont l’habitat vient d’être ré-aménagé.

Le Refuge de l’Arche est installé en Mayenne, à Château-Gontier. Il y a 30 ans, il accueillait ses premiers babouins de Guinée de façon bien particulière : un matin, ses gestionnaires découvrirent 17 babouins déposés devant la porte du refuge… Ces animaux avaient été libérés d’un laboratoire d’expérimentation animale au cours de la nuit par un groupe de militants qui avait ensuite déposé les primates aux grilles du refuge, espérant qu’ils y seraient pris en charge. Bien évidemment, Christian Huchedé, le fondateur du Refuge de l’Arche, a accueilli les singes les bras ouverts, tout en ignorant leur provenance. Ce n’est que lorsque les forces de l’ordre se présentèrent au refuge quelques jours plus tard qu’il en fut informé (le pauvre fut même pendant un temps soupçonné d’avoir participé au vol des animaux, ce qui aurait pu déboucher sur une condamnation à son encontre).

L’île fait « peau neuve »

ile_refuge_arche2Il y a 27 ans, un habitat sur mesure fut construit pour eux : une île aux singes, qui consistait en deux îlots reliés entre eux par un pont, avec également un accès vers une singerie « à terre ». Les babouins s’y sont tout de suite plût (leur effectif a d’ailleurs considérablement augmenté, entre les nouvelles arrivées et les heureux événements, puisqu’ils sont désormais 80). Mais, après plus de deux décennies d’utilisation, ces installations avaient besoin « de faire peau neuve ».

Des travaux de rénovation ont été entamés le 25 mars 2015, et viennent de s’achever ce vendredi 3 avril. « Les deux îles ne font plus qu’une seule (…) Le montant du réaménagement s’élève à 25 000 € pour le terrassement, l’enlèvement de la vase du plan d’eau, l’enrochement (40 tonnes de pierres) et l’installation du décor. L’investissement est entièrement porté par l’association grâce aux recettes des entrées, de la buvette et de la boutique… grâce à vous, visiteurs », se réjouit le Refuge sur les réseaux sociaux.

A découvrir en images ci-dessous :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *