lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Calvados : son mari brûle leurs animaux, elle a besoin d’aide pour sauver les survivants

10838241_10204944972597969_7644375847705402213_oDéborah H. vit un cauchemar éveillée. En son absence, son mari a brûlé certains de leurs animaux, et en a laissé d’autres gravement dépérir. Au milieu de ce couple en crise, les bêtes trinquent, et les autorités tardent à intervenir…

Déborah H. et Eric B. se sont mariés le 14 février 2011. Unis (du moins à première vue) par la passion des chevaux, ils géraient ensemble le Haras d’Orion, établi à 7 km de Lisieux et fondé par Déborah, qui est passionnée par les chevaux depuis qu’elle a 5 ans. Malheureusement, la relation se dégrade petit à petit, pour sombrer dans l’horreur à l’automne dernier.

En effet, en septembre 2014, Déborah doit subir une lourde intervention chirurgicale. Lorsqu’elle rentre au domicile conjugal le 18 septembre, encore convalescente, elle est victime de violences, comme l’indique Laurence L., sa mère : « Il tapait sur ma fille et la menaçait de mort et de la brûler vive (…) il n’a pas hésité à la frapper sur sa cicatrice (…) nous avons dû aller la chercher de toute urgence ». Apparemment, l’homme n’en serait pas à son premier dérapage du genre : « Il a déjà été convoqué plusieurs fois au TGI de Lisieux pour coups et blessures et pour menaces de mort envers diverses personnes (…) Il doit être jugé mais ne se présente jamais aux convocations, il se moque de la justice », déplore Laurence.

Une chatte brûlée vive « parce qu’elle avait la teigne »

chatte_bruleeFace à la violence de son compagnon, Déborah fuit le haras, demande le divorce, et porte plainte. « Je n’arrête pas de pleurer, j’ai le sentiment de les avoir abandonnés même si j’ai du partir pour ma survie », indique-t-elle publiquement à l’une de ses amie, sur les réseaux sociaux. Selon Laurence L., Eric B. décide alors de s’en prendre aux animaux du couple, par vengeance. Il brûle vif un chat « parce qu’il avait la teigne » ; mais aussi un lama « en pleine forme » (dont les os seront retrouvés calcinés sur la propriété au milieu d’autres immondices). Le mari en colère « change les serrures et barricade les barrières », empêchant ainsi l’accès au Haras d’Orion, autant pour sa propre femme que pour les propriétaires des chevaux hébergés sur place. « Dès ce jour tous les chevaux étaient en danger, mais nous ne pouvions plus accéder au haras sans mettre notre vie en danger », raconte Laurence, qui indique que « les chiennes malinoises de Déborah étaient séquestrées » sur place. Le 17 février 2015, le tribunal prononce une attribution des lieux en faveur de Déborah H., mais elle ne parvient néanmoins toujours pas à rentrer chez elle. « Aucune autorité ne peut faire appliquer la loi », déplore sa mère. Impuissantes, les deux femmes observent alors un révoltant manège : Eric B. déplace de nombreux chevaux hors du Haras. Certains seraient vendus à l’étranger, par exemple « en Tunisie », sans l’accord de leur propriétaire « malgré notre insistance et la présence des autorités qui ne pouvaient rien faire, face à un système administratif très lourd ».

Abcès au sabot, malnutrition…

haras_orion1Finalement, Déborah H. parvient à reprendre possession du Haras d’Orion en date du 4 mars 2015. Le constat qu’elle y fait est accablant : de très nombreux équidés ont disparu (il n’en reste plus que 14 contre plusieurs dizaines auparavant), et ceux qui restent sont en piteux état. Amaigris au point que leurs côtes sont visibles, tous ont le poil hirsute et sont infestés de puces et de tiques. Beaucoup sont touchés par la teigne, certains boitent, d’autres présentent d’importantes blessures. C’est notamment le cas de Russianevey, une jument qui présente désormais une cicatrice de plus de 20 cm au poitrail. Un étalon « qui n’a pas été re-ferré avec son fer orthopédique » souffre d’un abcès au pied et est « couvert de morsures ». Divine, une pouliche qui se portait comme un charme, est désormais « décharnée, infestée de vers, déshydratée et avec un sérieux problème de locomotion ».

L’immobilisme des autorités

Comme si on était pas allé assez loin dans l’horreur, à la vision des pensionnaires mal en point s’ajoute la découverte d’ossements calcinés non identifiés, et de la dépouille carbonisée d’un poulain tout juste né. « Mimi la pur-sang a du pouliner seule dans la nuit, chose à ne jamais laisser faire, et Eric B. a brûlé le poulain le lendemain, mort ou vif, on n’en a aucune idée, et il a emporté la jument », dénonce Laurence, qui ajoute : « Il avait dit qu’il ferait du mal aux chevaux, car cela anéantirait ma fille ! ».

« Tous les jeunes animaux présentent un retard de croissance et des carences », constate Déborah. Pire, elle découvre caché sous une bâche le cadavre de Music Legend. « J’avais prévenu les autorités compétentes 3 mois auparavant pour leur demander d’intervenir car elle dépérissait à vue d’œil, résultat trois mois plus tard la jument est morte (…) J’aurais pu la sauver si les institutions s’étaient bougées ! », note-t-elle avec amertume. Outre l’état sanitaire préoccupant des chevaux restants, de nombreux équidés manquent à l’appel. Eric B. les a « vendu en falsifiant les cartes de propriété », assure sa future-ex-femme.

Appel aux dons

poulain_bruleLes locaux aussi sont délabrés. Le domicile conjugal est « vidé de tout meuble, vaisselle » ; le haras a été pillé : « le stock de paille, de foin et de nourriture des chevaux a été vendu avant mon retour (…) de même pour les outils et matériel d’écurie, pharmacie des chevaux (…) aujourd’hui je suis sans ressources et je dois soigner, remettre en état les chevaux, le haras et relancer mon activité », explique Déborah. En détresse, la jeune femme a besoin d’aide pour subvenir aux besoins de ses protégés. Un bel élan de solidarité s’est crée autour d’elle, pour lui apporter foin, médicaments équins, etc. Mais l’ampleur de la tâche est immense et Déborah a aujourd’hui besoin de dons matériels pour s’en sortir. Elle dresse d’ailleurs ici une liste des produits dont elle a besoin le plus urgemment. N’hésitez pas à l’aider si vous le pouvez.

Planète Animaux espère vivement que l’auteur de toutes ces maltraitances sera confondu par la justice, et puni pour ce qu’il a fait (en outre, une interdiction de détenir des animaux à vie prononcée à son encontre serait la bienvenue). Aussi difficile qu’un divorce puisse l’être, il n’est jamais une excuse pour faire souffrir des animaux. L’identité de l’homme ayant fuité sur les réseaux sociaux, nous avons pu consulter son curriculum vitae : on y constate que de 1988 à 2009, il occupait des fonctions de cariste/mécanicien/logisticien, sans rapport aucun avec le monde animal. Ce n’est qu’ensuite qu’il a intégré le milieu équestre, ce qui ne plaide pas en la faveur d’une passion de longue date…

Pour suivre le développement de cette affaire, vous pouvez consulter la page Facebook de Déborah (qui est toujours convalescente) en cliquant ici. « D’ici à ce que la justice se bouge, ma fille n’aura plus rien (…) 5 années qui partent en fumée… », s’inquiète ouvertement Laurence. Souhaitons-lui de se tromper…

haras_orion3

Crédit photos : Déborah H.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+6Pin on Pinterest1Share on TumblrEmail this to someone

30 commentaires

  1. Bonjour
    je comprend pas comment ont peut faire des choses comme ca a des animaux les pauvre et aussi a vous
    je vous souhaites bon courage et je partage et je signe vos pétition

  2. Cet homme est un pervers narcissique qui a jeté son dévolu sur Deborah pour son empathie et les valeurs qu’elle avait. Des valeurs qu’un tel individu n’atteindra jamais. Il voulait faire mal. Et comment fait-on mal à une femme ? En touchant soit à ses enfants ou à ses animaux. Beaucoup d’animaux paient un lourd tribu face à un compagnon violent. Nous souhaitons à Deborah toute l’aide possible et de se reconstruire. A la Justice de punir et d’enfermer ce malade !

    • Mais c ewt révoltant pourquoi une fois de plus les autorités ne fond rien doit ton faire justice nous même ont ce le demande votre Marie mérite le même sort et j espère que quelqu’un vas sans changer puisque en France ont ce demande si ont leur donne pas raison à c est ordures et les asos pourquoi n ont t elle pas bouger non plus à quoi serve t elle dzns ce qu à la combien de personnes demande de l aide sans réponse

  3. Bienvenu en France où les voyous, bandits et meurtriers en tous genres peuvent agir en tout impunité car le système est tellement lourd qu’il met des mois, voire des années à se bouger et quand il le fait, la justice n’est pour ainsi dire jamais ou peu rendue. Seules les victimes trinquent…

  4. De tout coeur avec elle, et ses animaux….Les souffrances qu’ont du subir humains et animaux ne devraient pas être possible dans notre société…

  5. La je ne comprend pas les autorités française dans quel monde vit-on.Et ce tarer toujours en liberté.Honteux révoltant

    • Je compathie moi même sa me fait mal au Coeur moi qui suis très gentille sa me demonte
      ps petite pense pour les animaux qui on soufer vraiment madame je sais pas comment vous avez fait !!

  6. et qui prend dans tout ça les animaux pauvres bêtes, j’ai vu des barbares mais là c’est le haut du panier, j’espère qu’il va prendre un maximum car là c’est l’horreur qu’ont vécu ces animaux et en faisant ça il savait très bien le mal qu’il faisait à sa femme, c’est un pervers. Courage à cette femme et j’espère qu’elle va pouvoir se reconstruire après toute cette horreur

  7. Je vous envois tous mes encouragements continuée a vous battre

  8. De tour coeur avec vous et vos animaux.

  9. Il faut qu’elle contacte Animal Cross,ils vont l’aider.
    Ce que son mari a fait est inadmissible
    Battez-vous pour eux

  10. Plus qu’un pervers narcissique, le besoin de violence et de destruction par le feux est propre aux tueurs, il serait bon que la justice et les autorités se penchent beaucoup plus rapidement sur le cas de Mr car la prochaine victime pourrait bien être Déborah…

  11. Stop aux au massacre de nos amis les animaux

  12. Moi cette homme je le brulerai vif ces merde la ne mérite pas de vivre

  13. La prison ferme pour cet homme

  14. Que fait la justice et la police, rien comme d’habitude. On ne fait que parler de maltraitance faite aux femmes et aux animaux mais jamais rien n’avance, et les coupables sont toujours dehors! Je souhaite que Déborah arrive à surmonter sa peine, et que son fou de mari aille en prison, et que ces pauvres bêtes qui restent retrouvent enfin la paix.

  15. Pour avoir vecu un cas similaire… J ai preferé rester, subir la violence, et sauver mes animaux. Les gendarmes me disaient , malgré les bleus et fractures, que si j etais vraiment battue, je partirai … (j avais une fille de 4 ans que je tentais de preserver). Les seuls que j aittiré furent les requins qui ont pu me « debarasser » de mes tops chevaux pour rien…. Les autres, j ai pu les sauver du mieux que j ai pu. Presque 15 ans de genetique partie en fumee. Des salauds qui ont bien profités de ma detresse. Aucune aide d aucune sorte. Meme pas de la justice. Personne pour me preter ou me louer 2/3 ha…. Ce fut dur. Je n en sort pas indemne. J ai sauvé ma fille. Perdu ma genetique et des annnees de labeur. Je m en suis sortie seule au bout de 4 ans de galere. Merci les flics qui jamais n ont bougé. Alors bon courage a elle. C est dans ces momemts qu on voit les enflures et les vrais amis….

  16. et vous croyez vraiment que pour un sociopathe tueur en série l’interdiction de détenir un animal que personne ne vérifiera (quand on voit qu’il a fallu des mois à sa future ex femme pour reprendre possession de son haras et de son logement, que l’on voit que personne n’a appliqué une décision de justice) et la prison (peine qu’il n’effectuera jamais dans sa totalité, on est en France, n’oubliez pas) sont suffisants?!

    Cette ordure mérite de se faire cramer vif!! Pour le bien de toute la société, des contribuables et des gens normaux, je propose qu’on l’envoie en Syrie, DAESH saura quoi en faire!!

  17. J’en ai pleuré tellement ça me touché, ce n’est même pas horrible c’est INHUMAIN, cet homme ne pourrais même pas être qualifié d’humain, il faudrait lui faire la même chose et je souhaite qu’il périsse et qu’il souffre autant qu’il a fait souffert ces pauvres animaux sans défense et sa femme JUSTE par vengeance..!! Je soutiens au plus haut point Déborah et lui souhaite tout le courage du monde pour se dire que celui qui a détruit sa vie ne sera pas punit comme il se doit malheureusement c’est toujours comme ça.. Je ferais tout ce qui est possible pour moi pour aider Déborah.. J’aurais encore plein de choses à dire pour exprimer ma haine mais ça serai trop long.

  18. je trouve ca honteux et hideux de sa part
    ca m’a mit les larmes au yeux
    pauvres bêtes
    cette homme devrait être brulé vif :(

  19. dans des cas extrêmes comme celui-ci , ce serait de la légitime défense que
    DE FAIRE une EXPEDITION PUNITIVE contre ce type . POURQUOI cela n’a t’il pas été fait ?
    ENLEVE , SEQUESTRE et PUNI …. puis relâché , c’est ce que mérite CETTE ORDURE .

  20. CE TYPE DOIT ETRE TROUVE ET PUNI. PAR LA JUSTICE ET/ OU PAR LES DEFENSEURS DES ANIMAUX…A VOS BIDONS.

  21. Je pense que devant ça , je n’aurais pas attendu l’aval des autorités vu leur lenteur, pour sauver mes animaux..J’aurais buté ce type , et je pense que là les autorités se seraient enfin bougées, car elles sont toujours très promptes à punir la légitime défense , mais tant pis , au moins les animaux seraient saufs!

  22. Les animaux ne votant pas, il faut que les associations de défense se regroupent pour faire pression sur les pouvoirs publics et faire front uni en bloc contre tous ces tortionnaires restant impunis dans cette république bananière.

    « La légalité ce n’est pas l’apparence, mais l’application effective de la règle de droit, dans sa lettre et son esprit. Sous toutes réserves, et ce sera justice. » Patrick Luxembourger, avocat au Barreau du Luxembourg et Maire de Terville (Moselle).

  23. quoi qu on en dise c est tres dur pour faire bouger la justice qui n est que pour les meurtrier car pour moi ce sont des meurtres!! je reste sans voix. j ai moi meme voulu porter plainte contre mon mari il y a quelque années mais on m avait répondu «  » il n y a pas e sang on ne peut rien faire » »voilà la justice. j ai mal pour tout ces animaux et les animaux en general !de tout ce qu ils endurent comme tortures et qu ils ne peuvent rien faire, rien dire car TOUS sont des etres sans defence face à l etre humain!!!

  24. Je reve de le bruler vif ce type !!!!!!!!!!!!!

  25. C’est ce bonhomme qu’il faut mettre maintenant au bucher ,c’est vraiment un tare, faire payer à ces animaux son échec il ne faut pas être bien intelligent.

  26. C’est ce mec qu’il faut mettre au bucher ,il n’est pas bien intelligent pour faire de tel acte, s’en prendre à des animaux il est complètement tare ,que justice soit faire en mémoire des animaux sacrifiés par ce détraqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *