lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

La Fondation Assistance Aux Animaux épinglée par le Canard Enchaîné

FAAA_canardCe 11 février 2015, et comme chaque mercredi, est sorti un nouveau numéro de l’impertinent Canard Enchaîné. Dans sa 4920ème édition, l’hebdomadaire fait d’importantes révélations concernant les finances de la Fondation Assistance Aux Animaux, ainsi que sur les salaires de ses dirigeants. Décryptage.

Voici un nouveau scandale qui vient ternir la protection animale. La Fondation Assistance Aux Animaux, dont le siège est installé dans une jolie ferme située dans le parc du château de Versailles, serait « dans le collimateur du fisc ».

La FAAA « affiche 49 millions de fonds propres et reçoit plus de 15 millions de legs immobiliers et de dons par an », écrivent Jean-François Julliard et Christophe Nobili, les deux journalistes qui ont mené cette enquête.

6600 € par mois pour la Directrice

Ils sont catégoriques, en plus de cet important « magot », la Fondation dispose également d’un imposant parc immobilier. Jugez plutôt : « cette richissime institution gère quatre fois plus d’appartements et de villas que de dispensaires et de refuges pour animaux ! Pas moins de 74 biens immobiliers situés à Paris, dans les Hauts-de-Seine, dans la banlieue sud et sur la Côte d’Azur… contre 17 établissements pour accueillir les toutous et les matous ! ». Face aux journalistes, Arlette Alessandri, la Présidente d’Assistance aux Animaux, se défend : « Nous investissons dans la pierre, car nous dépendons des dons, nous n’avons que quatre années de trésorerie d’avance », minaude-t-elle pour justifier ces faits indécents, alors que les animaux sont accueillis dans des conditions misérables et que de nombreuses personnes sont Sans Domicile Fixe.

Pire, le Canard Enchaîné révèle le salaire astronomique de la directrice actuelle, Luisa Ferrara, qui empocherait la coquette somme de 6600 € tous les mois, alors qu’elle oeuvre dans le caritatif ! Et ce n’est pas tout ! « Les enquêteurs ont déjà répertorié pas moins de 16 comptes bancaires au nom de la fondation, dont deux comptes titres, et plus de 15 millions de valeurs mobilières qui font des petits, à coté des rentrées de loyers (un demi-million par an). Ce remarquable sens des économies s’allie a celui de la famille. Jusqu’en décembre, le président s’appelait Jean Noël Alessandri, le fiston d’Arlette, qui lui avait succédé avant qu’elle lui (re)succède. Il était défrayé 5800 euros par mois. Il loge à la Celle-Saint-Cloud, dans une villa appartenant à la fondation », dénonce le Canard. « L’oseille paie aussi les billets d’avion d’Arlette Alessandri lorsqu’elle se rend dans ses résidences secondaires en Corse », ajoutent encore les journalistes, comme si la coupe n’était pas déjà assez pleine.

Lamart_FAAACes dépenses scandaleuses ont attiré l’attention du fisc, qui réaliserait actuellement un examen pointu des finances de la Fondation qui pourrait lui « coûter 10 millions de redressement sur trois ans ». Pour l’instant, la FAAA reste muette. Publiera-telle un démenti, ou bien modifiera-t-elle son fonctionnement ? Cela reste à voir. Stéphane Lamart, qui gère une autre association de protection animale, va encore plus loin dans les accusations. Sur sa page Facebook, il accuse Assistance Aux Animaux de pratiquer de nombreuses euthanasies. « La FAAA euthanasie. J’en ai été témoin. Ainsi que beaucoup de salariés. Demandez où sont les moutons sauvés en fin d’année : euthanasie », écrit-il.

La SPA également épinglée

Mais la Fondation Assistance Aux Animaux n’est pas la seule à avoir été mise en avant par le Canard pour des émoluments colossaux et des salaires dignes de ceux de ministres. En décembre 2013, puis en mai 2014, l’hebdomadaire avait fait des révélations similaires concernant la Société Protectrice des Animaux. On apprenait ainsi que Jean Benoit Sangnier, le nouveau Directeur Général de la SPA (et ancien cadre d’une filiale de logistique du groupe Bolloré) serait rémunéré à hauteur de 7000 € par mois « auxquels s’ajoutent une prime sur objectifs ». Autres réjouissances coûteuses : « pour redorer son blason, la SPA s’offre désormais les conseils en communication de crise d’une des boites les plus en vue de la place de Paris, la société Image7, d’Anne Méaux. L’association reconnue d’utilité publique, qui a pourtant des comptes à rendre à deux ministres (Intérieur et Agriculture) allonge 8400 € par mois pour cette prestation. La même SPA paie aussi 3600 € mensuels une boite de coaching et de communication (N Consulting) pour sa présidente, encore 4000 € pour les talents d’un troisième cabinet, spécialisé en relations presse (C’est dit, c’est écrit) ». Ajoutons à cela le scandale récent provoqué par le changement du logo historique de l’association, remplacé par un autre, orange, comme l’a voulu la nouvelle Présidente.

Enfin, le Canard Enchaîné avait mis au jour un système de « pétitions bidon », qui « ont fini dans un tiroir ». « La responsable collecte de fonds l’a avoué, le 18 février dans un courriel adressé à ses collègues : « il s’agit de pétitions purement marketing » censées tirer des larmes aux amoureux des bêtes », pouvait-on lire dans le numéro sorti le 11 décembre 2013.

Décidément, les grandes associations françaises de protection animale semblent malheureusement entre les mains de personnes plus intéressées par leur profit personnel que par un véritable engagement pour la cause des animaux, cause qui devrait pourtant les motiver de jour comme de nuit, en semaine comme lors des jours fériés. Toutes ces révélations posent une question plus que pertinente aujourd’hui :  que penser de ces grandes institutions qui embauchent de plus en plus de cadres supérieurs, issus de grandes entreprises n’ayant absolument rien à voir avec la défense des animaux ? Professionnaliser à outrance, sans s’assurer que les salariés soient motivés par l’objet même de l’association ou de la fondation pour laquelle ils vont travailler, ne risque-t-il pas de faire perdre leur âme à ces SPA, FAAA, etc ? 

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+8Pin on Pinterest2Share on TumblrEmail this to someone

21 commentaires

  1. C’est consternant pour des associations de protection animale mais déjà beaucoup de rumeurs circulaient ! Investir dans la pierre oui mais pour améliorer les refuges et les centres d’accueil en France. Cela prouve que les personnes a la tête de ces institutions n’ont aucun scrupule, se servent juste d’une image  »animale » et n’ont aucune compassion pour tous ces animaux qu’ils prétendent défendre. Il serait bon de dépoussiérer tout cela et de renvoyer toutes ces personnes…

  2. c aux autres associations de protections animales a regarder de plus pres cela ,et faire en sorte que des refuges soient ouvert en plus grande majorités et s »insurger contre ces gens !!!

  3. je suis consternée par ces révélations qui ne peuvent que nuire aux animaux des refuges.Des associations sérieuses oeuvrent au quotidien pour améliorer leur sort.Surtout ne pas faire d’amalgame!!Et que leurs responsables réagissent en bloc pour éradiquer cette « peste mercantile »

  4. J’ai etait personnellement salarie de cette fondation pendant une dizaine d’annees. Mis a la porte ainsi que le reste de l’equipe du refuge de carros sous de fausses accussations de la part d’alessandri, ferrara, professeur mouthon. Intimidation, faux temoignages, harcelement, subornation de temoins etc…. Les pratiques classiques qu’ils utilisent pour virer quiconque au sein de la fondation reclame des comptes !! Pour carros ce fut une veritable guerre et je suis sur que tous ces personnages cites ci-dessus se souviennent de notre derniere assemblee a l’hotel negresco !! Il y avait environ 400 personnes et au bout de 5 minutes alessandri, ferrara, mouthon voulurent s’ enfuir de la salle !! Mdr nous les en avons empeches et ce fut une assemblee tres tres houleuse qui se produisit donc) je suis aussi mdr de lire le professeur mouthon qui feint dans le canard de decouvrir et de trouver scandaleux le salaire de ferrara qui serait de 6600 euros !! je pense qu’il y a encore d’autres avantages (13 eme mois etc…) qui doivent encore ameliorer tres confortablement ses revenus:(
    Mdr monsieur mouthon car le jour de cette trop fameuse assemble nous avions revele le scandaleux salaire de ferrara et tout cela remonte a 2001 et a l’epoque elle ne gagnait qu’environ 4500 euros !! Je constate donc a la lecture du canard que le salaire de ferrara n’a fait que croitre au cours des ces dernieres annees. Donc professeur mouthon si tu perd la memoire j’ai toujours l’integrale enregistre de toute l’assemblee generale qui a eu lieu dans le salon : baie des anges du negresco.
    Je vais finir en disant, vous le comprendrez aisement que je ne suis aucunement etonne de ce qui arrive et que je serais grandement etonne que ses revelations s’ arrete la malheureusement pour la cause animale mais essentiel quand a sa veritable ethique poursuivie par l’enorme majorite des veritables associations de protection!!

    • moi aussi je faisais partir du personnel avant de faire une dépression et arrêt maladie sur arrêt maladie des collègues qui racontent des mensonges sur vous et qui s’arrangent pour vous faire perdre votre place et votre responsable qui les croient, avec un salaire de 995,00 euros de salaire par mois voilà ou j’en suis, et quand je vois le salaire de la directrice j’ai envie de vomir comment peut ont vivre avec cela j’ai besoin de vous joindre pour un certain nombre de renseignements merci de me contacter.

    • Je travail depuis deux ans la bas, mon contrat s arrête le 21 octobre, il ne me renouvelle pas car je vais leur coûté trop cher (lol). Je suis passionné par mon metier j aime venir en aide à tous ses loulous , mais malheureusement pour moi et les chiens, ils préfèrent garder le personnel qui tape les chiens et qui les ignorés totalement. Il garde le personnel qui chasse tue les taureaux oublié de nourrir certaine de nos bêtes et j en passe. Mon rêve va s arrêté les loulous vont terriblement me manqué mais leurs choix est fait…. gardé le personnel qui fait de la merde et virer ceux qui sont la pour eux…. ou est la logique, je comprend plus. Refuge de Bellegarde dans le Gard. …

  5. Salariée de la fondation assistance aux animaux pendant de nombreuses années je confirme bien volontiers les faits décrits dans l’article du canard enchainé. Cependant, cette triste réalité n’est que la partie immergée de l’iceberg. Ce qui se trouve en dessous est, hélas, beaucoup plus sordide.
    Je ne reviendrais pas sur le train de vie allucinant des administrateurs sur le dos de la cause animal, ni sur le fossé qui existe entre les millions d’euros brassés par cette fondation et au final, le peu d’action en faveur des animaux …
    La siège de la fondation dont l’adresse se trouve à République (Paris) résume à lui seul les intentions des Alessandrie et Mouton. En effet, en vérité, tout ce petit monde occupe dans l’opulence la plus complète le sublime Hameau de la Reine dans le parc du Château de Versailles dont la fondation a rénover les Bâtisses, reconstruit à l’identique la maison du Fermier et la ferme de Bailly à coup de 10eme de millions d’euros. Silence radio concernant ces dépenses faramineuses pour la petite vieilles retraités à qui on a expliqué que ses 30 euros de fonts allait permettre l’achat de croquettes pour les chiens des refuges !Tout n’est que mensonges et malversations à ce sujet.
    La fondation dépense chaque année plus d’argent en frais de justice et d’avocat qu’elle n’en dépense pour nourrir ses quelques animaux; et pour cause : entre autre une gestion du personnel d’un autre âge. A la fondation, on licencie à tour de bras : intimidation, mise sous pression, faux témoignage (je confirme les dires de mon collègue qui témoigne ci dessus). Je pense pouvoir dit sans la moindre exagération que la fondation a brisé des vies et des familles; et certains encore aujourd’hui après plusieurs années ont peur « des gros bras ».
    Des faits d’une gravité inouïe (relevant du pénal) ont été décrits par des salariés victimes… des preuves existent … un travail journalistique pourrait mettre un jour un véritable scandale sur fond de protection politique, de franc maçonnerie et de millions d’euros mal acquis…
    Je regrette que la cause animal soit si mal représenté en France mais j’invite cependant pour les donateurs potentiels à se rapprocher des petites associations locales qui oeuvrent vraiment selon leurs convictions profondes.

  6. J’ ai été salariée de la fondation durant 11 ans. Le licenciement totalement abusif, très violent que j’ ai vécu m’ a effectivement brisée et il ne se passe pas une journée sans que je repense à cette sale affaire, alors qu’ elle date maintenant de plus de 10 ans! Je confirme les dires des 2 témoignages ci dessus: j’ ai connu harcèlement, faux témoignages, intimidation, subornations de témoins…
    Et la peur des « gros bras » (c est si bien dit!…) encore aujourd’hui! Bravo pour vos mots, David et Animal Story, je me suis reconnue dans vos témoignages. Il faut que justice soit faite, je souhaite seulement que ce ne soit pas au détriment de la cause animale… Quelle désastre…

  7. Merci vraiment a vous tous d avoir le courage de vos ecrits ! On se sent moins seule c est sur !
    Moi j ai ete salariee de la FAAA, directrice d un de leur refuge et licenciee de maniere degueulasse, abusive. J ai gagne mon proces prudhommal haut la main et meme si cela m a aide a refaire surface, je garde au fond de moi l immense traumatisme vecu : harcelement moral, subornation de temoin, faux temoignages, constats d huissier deguises, chantage aux animaux car quitter ce refuge c etait laisser derriere moi tous ces 4 pattes que j avais sauves secourus et que j aimais tout simplement . Mme Alessandri me demandait de me debarasser des toquards dixit (comprenez les vieux chiens), impossible pour moi, si j ai choisi ce boulot (que j exerce encore aujourd’hui c est pour sauver des vies pas pour les supprimer !
    Le traumatisme subi ne s effacera pas car entendre ses employeurs vous dire :ce que je préfère dans mon boulot c est foutre les gens dehors (fallait il que l incontournable melle Ferrara se sente intouchable pour parler ainsi !) Et dans le meme style de douceur : on va vous faire crever !
    C est cela le vrai visage de la FAAA, une dictature où les salaries ne sont rien, ou la violence morale et physique règne, où les animaux ne sont que des instruments pour capter legs et dons. En conclusion, 14 ans après je dirais qu en me licenciant ils m ont permis de ne pas être complice de leurs actions immorales et si je temoigne depuis toutes ces années dès que je le peux c est pour pas que tous les acteurs de la protection animale soient mis dans le même sac mais certainement pas par vengeance car même si ils ont essaye de me détruire, j ose dire que j ai su me relever et en grande partie grâce aux animaux !

    • Non, le traumatisme ne s’ efface pas (en tous cas pas pour moi), j’ ai entendu des choses horribles à mon sujet et j’ ai perdu mon procès à cause de faux témoignages et bien sûr de subornations de témoins… J’ ai connu aussi le chantage aux animaux les pressions divers, bref un harcèlement de dingue, sans n’ avoir commis aucune faute!!!!!!! Et au bout d’ une année d’ enfer, le licenciement suite à un coup monté que je n’ oserai pas raconter, tant l’ histoire est hallucinante et risquerai de me faire passer pour fabulatrice!!! Non, on ne guéri pas de ces trauma là, pas moi en tous cas… Et je suis encore « hantée » par le souvenir des animaux que j’ ai laissé, en quittant mon emploi et mon logement auprès d’ eux. Mon dévouement était total.
      Je sais que mon histoire (nos histoires) ne sont pas isolées au sein de cette saloperie de fondation, et que beaucoup d’ anciens salariés n’ osent pas se manifester, tant ils ont peur, ou tant ils ont été meurtris… Que faire? Voila la question que je me pose aujourd’ hui.
      Quel malheur, vraiment, que la cause animale soit ainsi salie… C’ est consternant…

  8. Ces articles ne font aucun bien à la cause animale. Il vaudrait mieux attendre que la justice se soit prononcée pour publier sur le sujet. Tant que tel n’est pas le cas on ne peut pas savoir avec certitude ce qui relève de la réalité et ce qui relève de la rumeur malveillante.

  9. il n’y a qu’une seule chose a faire
    dissoudre la SPA et la fondation assistance aux animaux.
    je ne donne pas a mon fric a des enculés pour que ceux-ci puissent s’enrichir derrière mon dos.
    si j’aide maintenant les animaux ca sera avec des gens comme stéphane lamart et personne d’autre.
    lui je sais qu’il aime vraiment les animaux.

  10. En 1995, paraissait un livre de Pierre-Patrick KALTENBACH et préfacé par Philippe SEGUIN, Président de la Cour des Comptes, intitulé: Associations lucratives sans but, chez Denoël. Et quand on consulte les deux sites comparatifs classant les associations référencés par thèmes: IDEAS.ASSO.FR n’a même pas de rubrique Animalière et AQUIDONNER.COM n’en recense que quatre! Les organismes vérifiés doivent adhérer au Comité de la Charte et pouvoir lever des fonds sur TROUVERLARGENT.COM Des sites de financement participatifs spécialisés dans le secours à nos Amis existent comme: ActuAnimaux.com, AnimalWebAction.com et son forum AideAuxAnlmaux.com, ClicAnimaux.com. A noter aussi SecondeChance.org en lien avec de nombreux refuges et LaGazetteAnimale.com qui répertorie aussi des nouvelles en ligne.

  11. Une employée de cette fondation a été surprise entrain de voler des peluches au zoo du bouy, alors que cette soi disant fondation d assistance aux animaux etait occupée a arracher des animaux heureux et en parfaite santé à leur environnement, cela c est soldé par plusieurs morts, dont un bb emeu, 3 adultes, un jeune nilgaut et une louve. Tous étaient en pleine forme avant ce raid desastreux et ont succombé aux stress infligé par des individus arrogants et incompétents, arborant fierement le drapeau de la protection animale..

  12. N’ayant pas beaucoup d’argent je me suis tout naturellement tournée vers la fondation assistance aux animaux a paris – république. Une de mes vieux chats a eu des injections de je ne sais quoi et au lieu d aller mieux elle a trouve la mort deux semaines après avoir ete chez la fondation. Ca c était en décembre 2014. Il y a quelques jours (samedi dernier) mon autre chat a fait un accident je suppose qu’il a ete percute par une voiture. Le lundi je vais a la fondation et le vétérinaire (un homme. Car il y a deux vétérinaires, j’y ai deja vu une veto femme gentille et qui explique tout) me dit que mon chat a la mâchoire fracturee, et il lui met deux injections et il me dit de repasser demain donc lundi dernier, hier quoi. Hier j’y retourne et il anesthésie mon chat et lui met une sonde pour qu’il puisse manger via la sonde, je lui demande combien de jours mon chat devra garder la sonde il me dit « on verra vendredi » et je lui demande s il compte faire une opération puisque la mâchoire est cassee et il me dit « on verra ». Du coup hier soir mon chat a retire la sonde et j ai ete effrayee de le perdre deja qu il ne mange pas depuis 4 jours, il était affaibli…jai donc appelé un veto a domicile et payer la somme de 139e pour les frais de déplacement et 19euros une injection de morphine. Le veto competent me dit qu il faut pas que j aille au dispensaire car peut être ils n ont pas de truc pour faire des radios, ou opérer ce genre de choses. Aujourd’hui je viens d aller a un vétérinaire qui m a dit que normalement le dispensaire travaille avec des vetos qui peuvent faire ce genre de soins (radios, prise de sang, opération..) il avait l air très choque que le dispensaire ne l’a pas soigne… Je suis outrée je n ai plus de mot car j ai paye 15e pr le dispensaire pour finalement appeler un veto a domicile et paye 157e et la je dois payer 327e le dernier veto pour qu il soigne vraiment mon chat avec examens etc. Le vétérinaire m’a dit que c est très cher car la plaie de mon chat s est infectée en 4-5 jours.. Pourquoi ce putain de veto ne m’a pas soigne mon chat ?????? Pourquoi il ne m a pas dit qu’il n’avait pas envie (j’ai l impression) de sauver mon chat? Pourquoi ne m’a pas t il dit qu il était incompétent? Je suis dégoûtée par la fondation assistance aux animaux qui s adresse aux gens qui n’ont pas spécialement énormément a dépenser pour la santé des chats et qui préfèrent faire semblant de soigner les chats en les laissant agoniser au lieu de sauver des animaux…

    Ps : Le veto masculin en plus d être incompétent est désagréable!

  13. Ce scandale est comparable à celui de l’ARC du sinistre Crozemarrie. Cessez de faire des dons et des legs à cette fondation ! Le dispensaire de l’assistance aux animaux République à Paris est devenu d’une saleté et d’une vétusté repoussantes. Certes, la précarité a augmenté considérablement le nombre de candidats aux soins accessibles à tous. Mais je ne suis pas certain que tous les propriétaires d’animaux qui viennent là soient vraiment dans le besoin. Étant chômeur de longue durée, je ne peux plus me permettre de faire soigner mon chien par un vétérinaire classique. Je suis obligé de m’en remettre au médecin auquel dégoûtée fait référence. Il fait de l’abattage en jonglant avec les patients sur deux salles. Je n’ai aucune confiance en lui. Il est sans doute surmené et il n’a plus le temps de faire son travail correctement. Après avoir patienté pres de 5 heures, mon animal a été ausculté en moins de 5 minutes et je suis reparti sans aucun diagnostic fiable. Je suis dans un desarroi total. Il faudrait exiger que nous soyons accueillis dans des locaux décents et par un personnel qualifié. Où va donc l’argent des généreux donateurs ?

  14. Depuis des années l’infra-structure de la banque dans laquelle le dispensaire République a été installé n’a pas bougé. Le sas de sécurité dans lequel les chiens se prennent souvent la queue est toujours le même. Ça fait rire les hôtesses d’accueil mais ca stresse les animaux. Faites sauter ce sas bon sang ! Les faux plafonds menacent de s’effondrer. Les murs n’ont jamais été repeints… En consacrant ne serait ce que 1000€ sur les 6600€ de son salaire mensuel, la présidente de la fondation pourrait donner un p’tit coup de propre à ce sinistre endroit que les autorités sanitaires devraient fermer d’urgence. Bien-sûr, on est loin du très chic hameau de la Reine de Versailles. Le 11e, c’est trop popu ! Il y a peu de chance qu’elle et son staff viennent faire un tour ici…
    Je peux vous garantir que plus aucun centime n’ira à cette fondation dans mon entourage. J’ai diffusé cette page ainsi que le reportage édifiant. Mes amis, mes parents sont dégoûtés de s’être fait ainsi berner ! Mais c’est terminé et je vous invite à envoyer le lien de cette page à tous vos amis et relations. Pourquoi diable les autres médias ne relayent-ils pas ces infos ? Une fois encore, l’indépendance du « Canard » fait honneur à la presse française !

  15. Je suis donatrice à la SPA et ne connaissait pas « ASSISTANCE AUX ANIMAUX » si mal nommée semble-t-il ! A quand un véritable procès pour abus de biens public, sociaux…ou autre »et que l’argent soit saisi et serve ENFIN aux animaux…
    Moi aussi, je vais cesser mes dons à la SPA (qui s’était pourtant défendu de l’accusation de malversation il y a quelques années ?).
    Comment peut-on abuser ainsi de la compassion, de petites gens, la plupart du temps ?
    On s’étonnera ensuite que rien ne puisse se faire pour les animaux faute de moyens !!!!!
    Je suis vraiment ulcérée….

  16. je ne souhaite pas m’exprimer sur le fonctionnement financement de la Fondation, je pense que la Cour des Comptes tirera les conclusions qu’elle souhaitera justifiées.

    par contre, Mon chat malheureusement incurable a été pris en charge au Dispensaire de République et je ne peux que souligner, la gentillesse et le sérieux des vétérinaires qui l’ont pris en charge….Oui il a été euthanasia, mais de façon à lui éviter des souffrances inutiles. je regrette que certaines personnes mettent en doute les competences du personnel vétérinaire du dispensaire…. C’est un dispensaire, libre au personnes mécontentes de s’adresser à un vétérinaire privé,….qui ne sera peut être pas plus efficace qu’ un vétérinaire du dispensaire….et je n’ai eu pour frais que ceux des examens sanguins (alors que je me suis rendue pratiquement quotidiennement au dispensaire pendant 15 jours).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *