jeudi 23 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Hiver : comment bien protéger vos animaux du froid ?

chien_neigeS’il convient que nous soyons plus vigilants en hiver afin de ne pas souffrir des basses températures, il en va de même pour nos animaux de compagnie, que nous devons protéger des froids hivernaux. Voici quelques conseils.

Il est évident que nos chiens et nos chats sont naturellement mieux équipés que nous pour affronter le froid et les intempéries. Ce n’est cependant pas une raison pour penser qu’ils sont insensibles aux faibles températures ainsi qu’à la neige. Bien entendu, le danger est surtout présent à l’extérieur. Si minou ou toutou à l’habitude de vivre en appartement, les températures négatives seront d’autant plus agressives pour lui.

+20% de nourriture s’il vit à l’extérieur

Si votre chien ou votre cheval vit dehors, mettez à sa disposition un abri bien isolé qui lui permettra de se protéger du vent, de la pluie et de la neige. Surveillez sa gamelle d’eau chaque jour : elle pourrait geler et l’animal ne pourrait plus boire. Pensez également à augmenter sa ration de nourriture : une augmentation quotidienne de 20% est préconisée, dès que les températures deviennent négatives, car ils ont besoin d’énergie supplémentaire pour maintenir leur corps à une température convenable. Quant à votre chat, l’idéal est d’installer une chatière pour lui permettre de revenir à l’intérieur dès qu’il aura froid.

empreintes_chat_neigeLors des promenades, si votre animal est frileux ou fragile (chien âgé, chien à poils courts, chiot), vous pouvez l’équiper d’un manteau et de chaussons (qui protègeront ses coussinets du gel et du sel répandu sur les trottoirs). Si il a neigé abondamment et que votre compagnon est de petite taille, assurez-vous que son ventre n’est pas en contact avec la neige. Dans le cas contraire, ce contact glacé prolongé le temps de la promenade risque de lui provoquer des désordres intestinaux. Autre point important : n’oubliez pas de sècher les pattes et le ventre de votre chien au retour de la balade pour qu’il ne prenne pas froid. Si les températures sont particulièrement basses, ne restez pas trop longtemps dehors : votre animal risquerait de souffrir de gelures aux extrémités (pattes, oreilles, etc.) ou d’hypothermie (dont les conséquences peuvent être très graves).

Ne le lavez pas !

A la maison aussi, il convient d’être vigilant. Le chauffage, qui rend l’air plus sec, pousse votre animal à boire plus qu’à l’accoutumée. Vous devez donc vous assurer qu’il a en permanence de l’eau fraîche à sa disposition. Pour son confort, vous pouvez placer son panier près d’un radiateur (et surtout, loin des courants d’air !). Enfin, le plus important est de ne pas laver ou toiletter votre compagnon à cette période (ou de le faire le moins possible) : en effet, ses poils sont recouverts par le sébum, un liquide gras qui assure naturellement une meilleure protection face au froid. Un bain le ferait partir avec l’eau du rinçage… tout en lui faisant perdre un nombre de poils non négligeable. Sa fourrure d’hiver est sa meilleure alliée !

Crédits photos : Flickr ; Pixabay

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *