jeudi 23 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Alerte à la chenille processionnaire à Paris

Chenilles_processionnairesCet insecte urticant est désormais présent dans la capitale. Son contact, problématique pour les humains, se révèle également dangereux pour les chiens et les chats.

Cette espèce était à la base présente dans le Sud de la France mais, le réchauffement climatique aidant (les chenilles processionnaires ne supportent pas les températures inférieures à -16°), les régions lui paraissant accueillantes se sont étendues. Et ses populations ont donc étendu leur territoire. La semaine dernière, un colloque international organisé par l’Inra regroupait des dizaines de chercheurs spécialisés dans l’étude de cette inquiétante chenille. Ceux-ci ont prouvé que l’insecte était aidé dans sa « colonisation » de la France par l’Homme, notamment par le transport de résineux (sapins, etc.) d’une région à une autre.

« L’insecte a aujourd’hui atteint, voire dépassé l’Ile-de-France et les conditions climatiques font que désormais toute la France est favorable à son expansion » a indiqué Alain Roques, du Centre Inra Val de Loire. La chenille processionnaire fait son nid (qui ressemble à une toile d’araignée très épaisse) l’hiver dans les pins et les sapins.

Chiens, chats : graves œdèmes 

L’ennui c’est que cette chenille est dotée de poils urticants recouverts de thaumétopéine, une substance toxique qui provoque de très fortes démangeaisons chez l’homme, mais qui est également dangereuse pour les chiens et les chats. Si nos compagnons à 4 pattes en croisent une et la reniflent, ils peuvent développer des réactions sévères comme œdèmes, inflammations ORL, gonflement de la langue et des muqueuses buccales si importantes qu’ils ne peuvent alors plus se nourrir. « Les animaux d’élevage sont aussi touchés quand ils mangent l’herbe sur laquelle est passée une procession », indique Sciences et Avenir. Aussi, soyez prudents. Les chenilles processionnaires descendent des arbres au Printemps.

Crédit photo : Wikipedia

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *