lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Une éléphante brûlée par des fermiers en Inde

elephante_keralaUn jeune éléphant et sa mère ont été aperçus dans un champ à Kerala, en Inde. Les agriculteurs responsables de la parcelle, en voulant les effrayer pour les faire partir, ont très sévèrement brûlé l’éléphante qui est décédée suite à ses blessures.

La mère et le petit ont été jugés indésirables sur les terres agricoles : les fermiers ont décidé de tirer des feux d’artifice afin de leur faire peur pour qu’ils quittent les lieux. Malheureusement, des éléments pyrotechniques sont retombés sur la femelle et l’ont brûlée au troisième degré. Ainsi blessée, elle a été incapable de fuir en direction de la forêt.

Un vétérinaire d’Etat a alors été appelé sur les lieux du drame afin d’endormir les animaux pour les transférer vers un sanctuaire pour éléphants. Celui-ci était « inexpérimenté », d’après le Huffington Post, qui raconte qu’il a « administré 7 doses de tranquillisants à l’éléphante blessée ». La mère et le bébé ont ensuite été transportés jusqu’au sanctuaire de Konni.

Une mort douloureuse

Là, il fut réalisé que l’état de la femelle était très préoccupant. Malgré de l’attention et des soins, elle est morte de façon très douloureuse après 5 jours de grande souffrance. Outre de graves brûlures, elle souffrait de traumatismes internes et d’une forte fièvre. L’éléphanteau est désormais orphelin.

Une association locale de défense des pachydermes est furieuse. « Selon le Projet Elephant, les autorités doivent utiliser l’aide d’éléphants captifs et entraînés pour capturer un individu sauvage blessé, afin de minimiser les risques de blessures », indique-t-elle, critiquant une violation de protocole.

Violation du Wildlife Protection Act

D’après le Huffington Post, le problème va plus loin. « Le Gouvernement de l’Etat de Kerala, au lieu de punir les coupables, a décidé d’autoriser le fait de tirer sur des éléphants sauvages qui violent une propriété, sans avoir consulté le Gouvernement Indien, ce qui est une violation du Wildlife Protection Act ». Un tel revirement est inquiétant, surtout si d’autres Etats décident de faire de même.

Cette décision est inacceptable, d’autant plus qu’il ne resterait plus que 30.000 éléphants d’Asie sur Terre, dont 23.000 en Inde. Comment garantir la survie de l’espèce lorsque son massacre reçoit ainsi la bénédiction des autorités ? Espérons que le Gouvernement Indien saura ramener la province de Kerala à la raison, car après tout, dans la nature, ce sont les éléphants qui sont chez eux, et les humains qui violent leur espace vital en pratiquant la déforestation pour installer leurs champs de cultures. Il serait bon de ne pas l’oublier.

Crédit photo : Mr. Venkitachalam

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+2Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

11 commentaires

  1. Des hommes incapables de partager leur territoire ! Le monde n’appartient pas qu’à l’espèce humaine !

  2. C pitoyable … HONTEUX !!! de voir ces pauvres victimes …

  3. Pitoyable. Mais ce ne sont pas que les éléphants qu’on tue pour « protéger » nos cultures : tout les animaux sont non grata…

  4. ils faudrait que ces gens ne sont a eux les terres elles appartiennent aux elephant depuis des générations! c est a eux de deguerpir,vu ce qu ils font a tout bousiller et n arange rien derriere eux a part la mort de ces betes!foutez le camp , c est moi qui y mettrait le feu,;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;pas de commentaireeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

  5. je suis horrifiée par la cruauté humaine..je ne sais pas jusqu’où ça va aller mais ce que je remarque c’est que l’homme devient de plus en plus violent et franchement ça fait peur..!!

  6. Honorine BILOGAN

    Laissez les éléphants tranquilles, ils sont chez eux, l’homme est le plus grand égoïste de la planète, les animaux méritent la planète pas les humains.

  7. Triste humanité !!!!

  8. Allez bruler en enfer pourritures

  9. pourquoi faire autant de maux et de souffrances , envers les animaux , pourquoi ???

  10. Quelle honte de faire souffrir des animaux ainsi. Le territoire appartient aux animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *