lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Des sangliers réfugiés dans une co-propriété en sursis : des résidents veulent leur abattage

Sangliers01Peut-être pour fuir les chasseurs, un groupe de sangliers picards a trouvé refuge aux abords d’une résidence située en lisière de forêt. La cohabitation se déroule plutôt bien puisque les animaux n’ont occasionné aucun dégât. Malgré cela, une partie non négligeable des habitants souhaite qu’ils soient abattus. Le dévouement de quelques militants de la cause animale à permis de les voir épargnés… pour l’instant.

Xavier R. habite une paisible résidence composée de plus d’une centaine de logements a proximité de la forêt, dans la petite ville de Coye-la-Forêt, en Picardie. Amoureux de la nature, il y est dans son élément.

Il y a trois mois, une petite troupe de sangliers a quitté la forêt toute proche pour venir trouver refuge dans les parties boisées qui appartiennent au groupe d’immeubles. Sages, si l’on peut dire, ces invités insolites semblent prendre soin de leur terre d’accueil, puisqu’aucun incident n’a été déploré depuis leur arrivée, affirme Xavier.

15.500 sangliers tués en Picardie en 2013

Leur présence n’est malheureusement pas au goût de la totalité des 120 résidents, dont certains se sont réunis pour demander à ce que les cochons sauvages soient abattus. Le Conseil syndical a donné suite à leur revendication et, mardi 21 octobre au soir, il était prévu qu’un chasseur vienne sur place pour effectuer la funeste besogne. Les « bestiaux » (comme aiment les appeler les chasseurs) avaient pourtant bien besoin de leur planque : selon le Courrier Picard, plus de 15500 sangliers ont étés tués dans la région au cours de la dernière saison de chasse…

marcassins01Heureusement, des habitants s’opposant à ces mises à mort, dont Xavier, ont discrètement prévenu des activistes de la cause animale, ainsi que Planète Animaux. Quelques heures avant l’arrivée du chasseur, tout ce petit monde s’est réuni au pied des immeubles, bien décidé à empêcher l’homme armé d’agir. Sur place, le ton est un petit peu monté entre pro-animaux et pro-abattage. Mais, victoire : grâce à cette mobilisation de dernière minute, l’intervention a été annulée. Ou plutôt, reportée.

Face au débat suscité, le Conseil syndical a mis le sujet à l’ordre du jour de l’assemblée générale ordinaire, qui aura lieu au mois de décembre. La vie des animaux est donc en sursis. « Lors de la réunion à venir, je ferai des propositions autres que de tuer les sangliers. D’ailleurs je les ai encore vus hier soir, avec plein de marcassins, adorables ! », indique Xavier à Planète Animaux, avant de se déclarer « prêt » à se battre pour la survie des réfugiés, si jamais l’assemblée générale « votait la tuerie ». A suivre.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

6 commentaires

  1. Ces sangliers ne dérangent personne sauf très certainement des frustrés de la vie ! Il est tout à fait possible de trouver une solution plus sympathique plutôt que de les exterminer. Xavier et les habitants ont entièrement raison de s’opposer. N’y a-t-il pas en Picardie un homme politique qui va intervenir favorablement pour la survie de ces animaux ?

  2. DESOBEISSANCE CIVILE !!!!!! MErci aux vrais citoyens de ce monde de faire preuve de solidarité envers les plus démunis, les plus en danger.. Rien de ce qu’on peut faire ne peut nous rendre plus heureux que de lutter pour une cause altruiste et juste. BRAVO !

  3. Voila la tolérance de l’humanité : même pas foutue de supporter la proximité proche d’animaux ne causant pas de dégâts. Les animaux sont si mieux lorsqu’on ne les voit pas…

  4. Et voilà, des c.. se la coulent douce dans une résidence, des animaux se réfugient à proximité et les c.. veulent tuer. Pouah !

  5. que l’homme est cruel, c’est le plus cruel des animaux, il tue par plaisir

  6. vandormael isabelle

    J’espère que vous trouverez une jolie issue pour cette adorable petite famille. De tout cœur je suis avec vous et merciiiii d’agir pour eux sans vous ils seraient déjà tous morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *