samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Alerte : épidémie de typhus du chat dans les Hautes-Alpes

chat_regardCe mardi, une clinique vétérinaire des Hautes-Alpes a lancé l’alerte sur les réseaux sociaux : « Attention , épidémie de typhus très virulente sur Chorges et sur La-Roche-des-Arnauds… Faites vacciner vos chats ! Cette souche est très agressive avec possibilité de décès dans la journée ». La prudence est donc de mise si vous habitez dans la région.

Le typhus du chat est un parvovirus infectieux et mortel, souvent considéré (à tort) comme faisant partie du passé. Pourtant, il est toujours présent en France. Virulent, il détruit les cellules de l’animal touché et met à mal sa moelle osseuse, ses parois intestinales ainsi que ses défenses immunitaires. Il est de plus extrêmement contagieux : le virus peut survivre un an à l’extérieur, y compris sur les vêtements ou sous les chaussures d’une personne. Il se retrouve dans les excréments et les sécrétions du chat malade, et se propage donc très facilement et très rapidement à tous les individus d’une maisonnée ou d’un refuge.

Symptômes

Le typhus provoque des diarrhées hémorragiques chez le chat, ainsi qu’une fatigue très prononcée. Une prise de sang révélera une importante diminution des globules blancs. Un matou infecté perdra rapidement l’appétit et pourra baver. Il sera atteint par une forte fièvre (plus de 40°) et pourra dans certains cas (notamment lorsque l’animal est jeune) présenter des tremblements et une cécité. La période d’incubation varie de 2 à 10 jours.

Aussi, au moindre signe pouvant évoquer cette grave maladie, consultez immédiatement un vétérinaire. La pharmacopée vétérinaire ne propose qu’un seul traitement : l’interféron oméga félin. Malheureusement, il est moyennement efficace, et n’offre que 10 à 50% de chances de survie à l’animal (sachant que plus le malade est jeune, moins il a de chances de s’en sortir).

En conséquence, les vétérinaires recommandent la prévention via la vaccination.

Crédit photo : Amandad/Pixabay

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

un commentaire

  1. Espérons que les propriétaires de chats tiendront compte de cette situation et feront vacciner dans les meilleurs délais leurs compagnons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *