lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Invictus, l’ours édenté par un cirque, est décédé

invictus_ours_decesFin juillet, nous vous avions raconté la poignante histoire d’Invictus, qui vous avait particulièrement émus. Cet ours noir avait été atrocement mutilé par un cirque au Mexique, qui lui avait retiré sa mâchoire inférieure et pratiquement toutes ses dents afin de le rendre plus docile. L’animal avait été saisi par les autorités, puis opéré afin de pouvoir mâcher à nouveau.

Bien que risquée et délicate, l’opération maxillo-faciale, survenue en juillet 2014 avec le concours de plus de 30 chirurgiens spécialistes, avait été un succès. Le plantigrade avait montré un mieux-être et, entouré de l’affection de ses sauveteurs, il avait pu, doucement, recommencer à manger, boire, et même émettre des grognements. Alors qu’il ne pesait plus que 78 kilos lors de sa saisie, son poids était passé à 120 kilos.

Malheureusement, les maltraitances que lui avaient infligé ses anciens dresseurs avaient laissé une marque indélébile dans son esprit. Au sanctuaire de Pachuca, où il était pris en charge, les soigneurs faisaient pourtant de leur mieux pour l’aider à surmonter ses blessures physiques et psychiques. Mais certains démons sont si puissants qu’il est impossible de les combattre…

Il n’avait plus la force de vivre

Invictus a baissé les bras, le pauvre animal n’avait plus envie de se battre et il a laissé la mort gagner. Le 14 octobre, il a succombé à un « arrêt cardiaque et respiratoire », et malgré tous leurs efforts, les vétérinaires qui étaient à son chevet n’ont pas réussi à le réanimer. Ses restes ont été transférés au sanctuaire américain The Wild Animal Sanctuary, qui aurait du l’accueillir à la fin de sa convalescence.

Le pauvre ours est parti rejoindre un monde où, espérons-le, il trouvera la tranquillité à laquelle il aspirait…

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

8 commentaires

  1. Une fin bien triste ! Nous lui souhaitions tout le bonheur possible après ce qu’il avait enduré. Les mauvais traitements ont sans doute compromis sa longévité.

  2. stop à cette barbarie merde

  3. A souhaiter que le paradis existe pour les animaux et quelques humains, l’enfer pour le reste de l’humanité!

  4. Ce n’est plus possible de supporter des affaires comme ça ! il faut punir sévèrement les gens qui font du mal aux animaux, il faut qu’une loi passe dans le monde entier ! c’est une urgence !

  5. Lamentable de faire ça a un animal… le pauvre. A quand une interdiction d’avoir des animaux dans les cirques ? Condition de vie lamentable juste pour ce faire du fric. Moi je ne vais voir que les cirques sans animaux et c’est très bien…que du bonheur pas de soufrances

  6. pauvre bête, quelle triste vie, c’est mieux pour elle d’être partie au paradis des animaux, là où les lions et les biches vivent sans se tuer et malédiction à tous ces tortionnaires d’animaux qui ne demandent rien d’autre que de vivre en paix sur leurs territoires

  7. marre de toutes ces violences, mais bon sang, quand le monde se retournera-il envers ses bourreaux ,
    ne peut on pas vivre 1 journée à l’envers, les animaux rois et les humains à la place des animaux, que ces derniers leur font subir, toutes les violences , les méchancetés, leurs hôtels transformes en refuge , leur aperos transformes en eau croupie, leur repas du pain dur et encore, lit dont ils on temps besoin, transformes en paillasses pourries, leur vie, accrochée à un arbre, avec pour bouger un mètre de chaîne des visites quand les «  »humains » ont le temps, mais au faites pensez vous que ça leur servirait de leçon ?
    L’être humain est il seulement capable d’en tirer une morale

  8. repose en paix nounours, toute les souffrances que t’on infliger tes bourreaux vont paye ils vont êtres maudis jusqu’ a la fin de leurs vies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *