lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Deux chiens sauvés hier à Paris pendant une manifestation anti-chasse

roms_chasse3Samedi 18 octobre s’est tenue à Paris une manifestation contre la chasse. Celle-ci se déroulait place Joachim du Bellay, à Paris, au pied de la célèbre Fontaine des Innocents. A quelques mètres de là, un rom à eu la mauvaise idée d’aborder une manifestante pour tenter de lui vendre un chiot… Les amis des animaux ont réagit très vite et grâce à eux, la chienne et son chiot ont pu être sauvés. Les personnes ayant participé au sauvetage se sont confiées en exclusivité à Planète Animaux pour raconter le déroulement des faits.

En arrivant sur le lieu du rassemblement en début d’après-midi, Olivia, une militante très active, est passée devant un rom assis sur le rebord du trottoir avec deux petits chiens. « Je me suis arrêtée rapidement pour les caresser et le rom m’a proposé d’acheter le plus jeune », se souvient-elle. Choquée, elle ne laisse cependant rien paraître et s’empresse d’aller prévenir son amie Samantha, qui est enquêtrice au sein de l’association Stéphane Lamart.

Ni une, ni deux, Samantha confie sa propre chienne à des amis et se rend sur les lieux afin de faire des photos et de constater « l’état réel de conditions de vie » des animaux qui semblaient en mauvaise santé et ne disposaient pas d’eau, mais uniquement de « restes de potatoes », alors qu’ils étaient en plein soleil. Puis, elle a appelé la police, tout en restant discrètement a proximité pour surveiller que l’homme ne bouge pas. Dix minutes plus tard, les forces de l’ordre sont arrivées sur place. La vente d’animaux étant interdite sur la voie publique, le rom et ses deux chiens ont été emmenés au commissariat.

Un policier vegan

roms_chasse2« Nous sommes tombés sur des policiers extra, qui semblaient heureux d’aider à enrayer ce fléau », se réjouit Samantha. « Pendant qu’ils procédaient aux formalités de l’interpellation (prise d’empreintes, de photos, et d’identité), un jeune policier est venu discuter avec nous puisque nous attendions à l’accueil. Il s’avère qu’il est en train de devenir vegan et qu’ il milite avec L214 quand il n’est pas en service », nous raconte pour sa part Olivia.

Finalement, il a été expliqué aux deux militantes qu’il était trop tard pour avoir l’aval du procureur afin que les deux chiens soient pris en charge le jour même par une association de protection animale. Les deux toutous ont donc été installés au calme dans une pièce à part pour passer la nuit au commissariat, avec de la nourriture adaptée et de l’eau fraîche, et deux t-shirts appartenant au policier végétalien en guise de couverture.

Les chiens vont partir en famille d’accueil

Il est prévu d’emmener les deux petits chiens chez un vétérinaire lundi pour leur faire passer un bilan de santé, puis ils devraient intégrer leur famille d’accueil (une dame s’est proposée pour les accueillir tous les deux jusqu’à ce qu’ils soient définitivement adoptés).

Ce joli sauvetage montre qu’une coopération efficace entre défenseurs des animaux et forces de l’ordre est possible. « Les policiers m’ont demandé des coordonnées d’associations ayant la possibilité de prendre en charge des chiens saisis, afin de leur éviter la fourrière et donc le risque de l’euthanasie », note d’ailleurs avec optimisme Olivia.

« J’aimerais finir sur un point : ce jour là nous avons fini par saisir un total de 12 chiens (quatre adultes et huit chiots), détenus par 3 roms, car des témoins et des personnes courageuse sont allées jusqu’au bout de la démarche. Le combat est loin d’être terminé, mais cette bataille est une victoire pour tous ceux qui défendent réellement les animaux », conclut pour sa part Samantha.

Planète Animaux se réjouit de cette intervention réussie, et espère que les trafics d’animaux disparaîtront un jour de nos trottoirs.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest1Share on TumblrEmail this to someone

13 commentaires

  1. YES YES YES!!!! Merci messieurs LES POLICIERS! LES POLICIERS COMME VOUS FONT HONNEUR A LEUR PROFESSION!

    MERCI A LA DAME QUI ACCUEILLE CES DEUX LA EN FAMILLE D ACCEUIL! MERCI A VOUS LES ACTIVISTES! SANS VOUS RIEN NE SERAIT POSSIBLE!

  2. Bravo pour le sauvetage . Cette après-midi rue des archives au marais , un ROM assis son chien dans une cagette en plein soleil sans eau , un bébé de 1 ou 2 semaines avec sa mère agonisant . Et tout le mode passe et tout le monde Sen fout. Et un ROM qui fait des menaces et moi je fais quoi ? La police c’était pas sa priorité . J’en suis encore choquée . Comment oublier le regard de cette chienne et son chiot dans une cagette qui souffrait . Ça devrait être interdit c est inhumain . Comment faire face a une telle situation ? Demain ce ROM sera la et ça ça continuer .

  3. bravo pour votre courage et merci pour les animaux

  4. C’est galvanisant de lire de telles nouvelles!
    Ça donne envie de continuer la lutte! Et ça donne envie de rencontrer, pour les remercier, les agents de police qui, pour une fois ont rebondi rapidement et ont été dans l’action! D’habitude, on passe pour des illuminés et nos sollicitations ne sont jamais une priorité!
    Merci à eux!

  5. Ce qui s’est passé hier 19 octobre à Paris reste malheureusement exceptionnel. La chance a voulu qu’un des policiers soit sur le point de devenir végan et que ce dernier milite pour la cause animale. Ce qui je pense, a facilité l’intervention de cet individu vendeur de chien. Et c’est très bien !

    Tant que les autorités de notre pays ne seront pas plus sévères quant à ce trafic ignoble, nous aurons au coin de nos rues des vendeurs d’animaux qui excellent en toute impunité.

    Hier soir 19 Octobre 2014, je regardais une Emission Enquête Exclusive sur M6 « Le scandaleux business des trafiquants de chiens »

    C’est terriblement scandaleux ce qui se passe sur notre territoire

  6. Voici en effet un joli sauvetage, comme on aimerait en voir et en entendre plus souvent ! Il ne faut pas hésiter à faire remonter tous ces faits auprès des autorités ou des SPA pour qu’ils puissent agir. Mieux vaut en faire trop que pas assez quand il s’agit de la défense de la cause animale et nous avons une conscience ! Un animal sauvé, c’est une vie sauvée ! La population Rom n’a pas de considération à l’égard des chiens, c’est bien connu. Beaucoup de chiens sont retirés des camps Rom dans des conditions épouvantables. Ces gens-là n’hésitent pas non plus à vous aborder quand vous avez un chien de petite taille pour vous l’acheter dans le but de le revendre !

  7. BRAVO et MERCI aux militantes et à la police !

  8. Très belle initiative. Il faudrait que tout le monde en fasse de même pour au moins contenir et limiter ce fléau, et faire de même pour toute atteinte à l’environnement.
    Dénoncer, ce n’est pas être « une balance », c’est être citoyen et tenter d’œuvrer dans le bon sens pour la société.

  9. Ce beau sauvetage a eu lieu au milieu d’une manifestation avec nombre de militants et d’associations de PA… Quand je suis arrivée sur les lieux, il y avait un autre type avec 2 petits chiens comme ceux-là à quelques mètres, de toute façon, ils sont partout…. Quoi qu’il en soit, c’est arrivé là, il y avait du poids, des gens concernés et au courant de la loi, une vente à la sauvette et des policiers compréhensifs, mais que faire contre ces ignobles individus à tous les coins de rue, avec ces chiots, petits chiens, chats, lapins… venant des pays de l’Est ou volés, sans eau ni nourriture, léthargiques à même le sol ou sur un simple carton parfois, amorphes, drogués ?….. Cette vision tous les jours, ces chiens qui passent de main en main à la « pause » de midi, qui obéissent au doigt et à l’œil, se cachent sous les voitures (c’est ce que je constate en tout cas avec ceux qui sont en face de mon boulot)…. Que faire s’il n’y a pas de « vente » ? Que faire quand on est seule à s’y intéresser pendant que les gens passent devant sans s’émouvoir ?… Les policiers ne veulent pas intervenir, j’en ai interpelé un une fois qui était à moins de 100 m et qui était tout à fait au courant de la situation… Il m’a « simplement » dit que ça ne servait à rien de faire quoi que ce soit, si ce n’est leur dire qu’il existe un dispensaire SPA pour faire soigner « leur » chien, qu’ils iront ailleurs et ramèneront un autre chien le cas échéant…. Idem avec la SPA du coin dont les bureaux sont à quelques mètres également, qui m’a dit dans la foulée du policier qu’il fallait faire un courrier et témoigner afin qu’on ne voit plus ces Roms dans nos rues avec ces pauvres animaux et qu’eux puissent ensuite constituer un dossier avec les lettres de tout le monde et remonter la filière ! Et si on est une poignée seulement à écrire ces fichues lettres, vont-ils bouger ?! Si par bonheur, on arrive à faire enlever un des petits loulous, un autre prend sa place de suite derrière………… C’est monstrueux, rageant, désespérant, être impuissante devant tout ça, tous les jours, me rend littéralement malade….. :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *