samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Visite mythique : à bord du Brigitte Bardot

bardot_bateau1Le Brigitte Bardot, navire mythique faisant partie de la flotte de Sea Shepherd, est actuellement ancré en France. Imposant avec ses 35 mètres de long, il a servi à mener de nombreuses campagnes en mer, notamment contre les baleiniers japonais. Embarquez avec nous, pour une visite inédite.

Nos amis Roger et Stéphanie Lahana, fervents défenseurs de la cause animale et militants actifs du CRAC Europe, ont eu le privilège de monter ce vendredi à bord du Brigitte Bardot. Celui-ci faisait escale dans le port français de la Seyne-sur-Mer, avant de repartir vers d’autres aventures. Le BB, comme on le surnomme, est un « vaisseau éclaireur » inauguré en 1998, et racheté par Sea Shepherd en 2010. Depuis cette date, il écume les mers et intervient pour lutter contre le massacre des baleines ou, comme plus récemment, contre celui des dauphins aux îles Féroé. Ce trimaran extrêmement rapide a même battu un record de vitesse en bouclant un tour du monde en mer en 74 jours en 1998.

bardot_bateau3« A l’intérieur, l’aménagement est spartiate, chaque recoin est utilisé. Normal, il s’agit d’un bateau consacré à l’action, pas aux loisirs. D’ailleurs, les casques à l’arrière du vaisseau sont là pour le rappeler », raconte Stéphanie.

bardot_bateau5« Six membres d’équipage peuvent y résider, dont le capitaine, l’indispensable cuisinière et le machiniste qui veille au bon fonctionnement des moteurs ultra-puissants. Comme sur tous les autres navires de Sea Shepherd, la nourriture à bord est exclusivement vegan« , note quant à lui Roger.

Les personnes qui participent à une campagne de Sea Shepherd embarquent généralement pour une durée d’un mois, sauf s’il s’agit d’agir en Antarctique, où la durée est alors de deux mois et demi. Comme le dit avec humour mais réalisme Paul Watson, la seule chose qu’on leur promet, c’est de vivre les uns sur les autres, souvent trempés, souvent malades, voire gelés. Cela n’empêche pas les volontaires de se présenter en nombre !

bardot_bateau6« C’est d’ailleurs un projet qui nous tente », s’enthousiasment Roger et Stéphanie, particulièrement émus par cette visite. « Il faut juste que nous réglions quelques détails pratiques (chats, enfants, sous) et nous aussi, nous ferons tout pour nous retrouver un jour à bord de l’un de ces navires au service de la vie ».

Et vous, aimeriez-vous vous engager pour partir défendre les océans avec les équipages de Paul Watson ? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.
bardot_bateau2
Crédits photos : Roger Lahana/Stéphanie Lahana

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *