lundi 27 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Hugo protège et défend les animaux depuis qu’il a 8 ans

Hugo et Kenobi
Hugo et Kenobi

Hugo vit en Ile-et-Vilaine, en Bretagne. Aujourd’hui âgé de 14 ans, ce protecteur en herbe s’est investi dans la cause animale dès 8 ans. Passionné par les animaux depuis toujours, il est maintenant bénévole au sein de l’association Bêtes de Scène, à Rennes. Cette dernière ne dispose pas de locaux, mais vient au secours des chats, des chiens, des chevaux, des chèvres et des Nacs, via un système de familles d’accueil basé sur « l’espace et le bien-être ». Les animaux recueillis sont soignés, stérilisés, et proposés à l’adoption. Hugo a souhaité partager avec vous toute la fraîcheur de son engagement et de son amour des bêtes.

Les animaux sont une passion pour moi, et, depuis mon plus jeune âge, je les défends.

J’ai eu mon premier animal à l’âge de 8 ans, Kenobi, un petit croisé Lhasa Apso. Quelques mois après, lors d’une balade, j’ai rencontré la trésorière de l’association Bêtes de Scène. Elle m’a parlé de leurs actions et m’a proposé de devenir bénévole. C’est comme ça que j’ai découvert l’association pour laquelle je suis bénévole depuis maintenant 5 ans. Le fait d’être bénévole dans une association de protection animale et d’aider à les secourir a renforcé mon attachement envers les animaux. Depuis tout petit, je souhaitais devenir vétérinaire, et grâce à l’association, j’ai appris à mieux connaître les bêtes. Je souhaite, un jour, si je parviens à exercer ce métier, passer quelques semaines en Roumanie pour aider des refuges à effectuer des soins et des stérilisations pour leurs animaux.

Kenobi et le chat
Kenobi et le chat

J’ai réalisé mon premier sauvetage il y a quelques années. Quelle émotion ! Un soir d’Halloween, j’ai vu un chat, très maigre, complètement perdu. Après avoir effectué un bon nombre de recherches dans mon quartier, auprès des habitants, des commerçants, du vétérinaire… rien, impossible de trouver ses maîtres. J’ai alors décidé de m’ occuper de lui jusqu’à ce que je lui trouve des adoptants. Pendant une bonne partie de l’hiver, je l’ai nourri, lui ai tenu compagnie. Et puis une de mes voisines est venue me voir un jour, lorsque je promenais mon chien, pour savoir à qui appartenait ce chat. Je lui ai expliqué toute l’histoire. Elle cherchait à adopter un chat et, depuis, le chat lui appartient. Il a bien évidemment été mis en règle, vacciné et castré. Il coule désormais des jours heureux et, du fait que ce soit mes voisins qui l’aient adopté, je peux le voir tout les jours. Cette première expérience m’a donné envie de sauver d’autres animaux, aussi, je ne compte pas m’arrêter là.
Hugo.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

un commentaire

  1. Bravo Hugo! Ca doit être rare de devenir bénévole si jeune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *