samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

Sauvé, Django le renardeau Corse cherche un foyer

django_renardeauDjango est un jeune renardeau de 5 mois qui a été retrouvé sur une route en Corse, le 12 août, très affaibli et pesant seulement 1,9 kilos. Le pauvre avait été percuté par une voiture, et avait besoin de soins urgents. Nous allons vous raconter son incroyable sauvetage.

Django a été apprivoisé par l’Homme, puis relâché en forêt. Résultat : ses instincts prédateurs sont absents, et il n’arrive pas à survivre seul. Perdu dans cette nature qu’il ne connait pas, Django s’est retrouvé très affaibli car sous-alimenté, avant de se faire heurter par une voiture, qui l’a laissé pour mort sur le bas côté. Le choc qu’il a subit lui a fracturé une patte avant, mais a également touché sa colonne vertébrale, ce qui l’a laissé totalement paralysé du train arrière.

django_renard3Heureusement pour lui, il a été recueilli par Cindy Harte, une amie des animaux. Elle a immédiatement emmené le petit animal chez un vétérinaire afin de savoir quoi faire. Outre une rééducation, Django aura besoin d’une opération et de la pose d’une broche pour pouvoir remarcher. Malheureusement, le renard étant une espèce classée « nuisible », les vétérinaires n’ont pas le droit de les soigner. La seule solution qui a été proposée à Cindy fut l’euthanasie, ce qu’elle refusa en bloc.


Opéré grâce à la solidarité des internautes

Cindy ramena le renardeau chez elle, et lui prodigua des premiers soins : eau, nourriture, repos, chaleur… Afin qu’il reprenne des forces. Elle lança conjointement une page d’appel à l’aide sur Facebook, afin de récolter des fonds pour financer la chirurgie de Django. La solidarité fut au rendez-vous, et le petit accidenté put être opéré dans une clinique spécialisée dans les opérations de canidés. L’intervention était complexe, notamment à cause de son humérus fracturé.

django_renard4Le 18 août, Cindy annonça avec beaucoup de bonheur que l’opération s’était « très bien passée ». « D’ici un mois nous devrons retirer la broche et une fois sa convalescence terminée, nous espérons réinsérer Django dans son milieu naturel. S’il n’est plus apte à la vie sauvage, nous souhaitons placer Django dans une réserve ou un espace naturel ou il pourra vivre paisiblement », écrivait-elle alors.

Car bien évidement, le but des soins est de permettre à l’animal de remarcher, afin qu’il puisse reprendre sa vie de renard. Mais Cindy craint que cela ne soit pas possible. « En prenant soin de lui, je l’ai malheureusement imprégné à l’homme », note-t-elle, inquiète. En Corse, il n’y a pas de soin pour la faune sauvage (sauf un qui ne s’occupe que des rapaces), tempête-t-elle, ce qui l’a forcée à prendre soin du renardeau elle-même, avec les conséquences que cela implique.

Pas assez sauvage pour la liberté ?

Cindy continue aujourd’hui de se battre pour Django. Elle est en effet à la recherche d’une structure spécialisée, qui pourrait le prendre en charge pour le restant de ses jours. Mais la tâche semble ardue. « La DDPP souhaite le relâcher une fois remis sur pieds ! Il faut absolument trouver une personne ayant un certificat de capacité pour animaux de la faune sauvage qui accepterait de le prendre définitivement. Django n’a rien d’un animal sauvage, il ne survivra pas en pleine nature, il faut lui trouver une structure où il pourra vivre en semi liberté ! », s’alarme-t-elle, ajoutant « de plus la chasse à ouvert, Django serait une cible facile entre sa blessure et le fait qu’il n’a pas peur de l’homme ».

Espérons que Django, le petit miraculé Corse, trouvera un foyer et pourra ainsi être sauvé. Pour suivre les évolutions de son sauvetage, ou pour proposer votre aide si vous pensez avoir une solution, rendez-vous sur la page Facebook dédiée à Django.

django_renard5

 Crédit photos : Cindy Harte

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

3 commentaires

  1. je souhaite de tout cœur qu’il trouve un maître

  2. Un numero de tel pour l aider ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *