samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

MAJ : des anti-corridas font évacuer les arènes de Maubourguet pendant le « spectacle »

maubourguet_corrida1Mise à jour : Quatre militants anti-corrida ont été hospitalisés à Tarbes suite à cette action, dont 2 pour des blessures graves (mais sans pronostic vital engagé). Didier Talou, Président de l’association Vénus, est pde ceux-la. Il souffre de fractures au bassin, au tibia et au coude (pour laquelle il a été opéré cet après-midi). Plusieurs manifestants affirment qu’il a été blessé par des CRS et qu’il gisait à terre dans les arènes.

 Quant au jeune Emeric dont nous vous parlions plus bas et qui a eu le crâne ouvert, il a eu 4 agrafes au niveau du crâne et devrait prochainement sortir de l’hôpital. Son frère, David, nous précise les circonstances de son agression :  « Un aficionado a pris une lourde barre de fer servant à fermer les portes et l’a utilisé pour frappé mon frère à la tête sous les applaudissements des taurins. Un policier est intervenu pour rendre ses lunettes à mon frère qui, à demi inconscient, s’est éloigné et ensuite s’est évanoui ».

Jean-Pierre Garrigues, le Président du CRAC Europe, a finalement été relâché. Il est sorti de garde à vue vers 19h30 ce dimanche.

« Nous avons subi un déchaînement de violence jamais vu de la part non seulement des aficionados mais aussi des forces de l’ordre. Quatre militants sont partis aux urgences, plusieurs autres ont subi des coups brutaux, certains ont failli se faire tuer du fait d’aficionados fous de haine. Nous avons des centaines de photos et de nombreuses vidéos qui le montrent. Des militants et des militantes ont été tabassé alors qu’ils étaient à terre. Pendant que nous étions dans l’arène, des aficionados ont tenté plusieurs fois de faire tomber par-dessus les rambardes plusieurs militants, espérant qu’ils s’écraseraient au sol. Ils n’y sont heureusement pas parvenus », relate Roger Lahana, le vice-Président du CRAC.

Il faut dire que les moyens sécuritaires sur place étaient démesurés : « peloton de surveillance brigade de la COB ( Maubourguet – Vic en Bigorre – Castelnau – Riviére Basse ) et en plus une demi compagnie de CRS, ainsi que les unités des pelotons de surveillance de la gendarmerie des Hautes – Pyrénées », indique La Semaine des Pyrénées.

maubourguet_corrida2Ce samedi 23 août à 21 heures à Maubourguet, près de Tarbes, devait se dérouler une novillada (corrida torée par de jeunes matadors), mais un groupe de 150 militants anti-corrida en avait décidé autrement. 

Ceux-ci, malgré un important dispositif de sécurité sur place, ont réussi a entrer dans les arènes et à sauter sur la piste après e paséo d’ouverture et l’appel du premier taureau, avant de s’y disperser. Les forces de l’ordre ont alors tenté de leur faire quitter les lieux. Pour ce faire, « la gendarmerie mobile a gazé toutes les personnes présentes dans l’arène (enfants, personnes âgées, toreros) les obligeant à sortir », raconte le CRAC Europe.

Une information confirmée par l’AFP, qui a indiqué dans une dépêche que « l’arène s’est vidée complètement de ses spectateurs pendant un moment, le temps que les gaz se dissipent ». Certains militants ont tenté de rester dans le bâtiment et auraient été frappés « à coups de matraque par les gendarmes », selon le CRAC, dont au moins l’un très sévèrement.

Un militant le crâne ouvert

« Mon petit frère Emeric est dans un état grave et à l’hôpital. Son crime : avoir manifesté contre la corrida. Je ne peux pas l’appeler, c’est ma mère qui vient de m’annoncer la nouvelle. Je suis très inquiet. Tout ce que sais, c’est qu’il ne peut par parler et qu’il a le crâne ouvert », a publié David L. vers 01h40 sur les réseaux sociaux.

Une fois dehors, les 150 manifestants ont encerclé l’arène. Très vite, la tension est montée et ils ont eu à subir des assauts de la part d’aficionados et de forces policières. Vers 23 heures, le Président du CRAC Europe fut arrêté en pleine rue. « 7 CRS viennent de charger violemment Jean-Pierre Garrigues et de l’emmener ! Une honte ! Nous sommes gazés +++++ », racontaient en temps réel des membres du CRAC Europe sur les réseaux sociaux.

« Ils savent ce que Jean-Pierre représente pour les militants, alors ils essaient de couper la tête pour affaiblir le corps. Ils ont peut-être pensé que sans sa présence, les militants seraient désorganisés et abandonneraient. Raté ! », fulmine Françoise P.

Violences policières

A l’heure où ces lignes sont écrites, il semble que tout ne soit pas encore terminé. Les événements auraient fait retarder le début de la corrida d’environ 30 minutes. Le massacre des taureaux n’a malheureusement pas pu être empêché. Franck Andrieux, le porte-parole du CRAC Europe, a dénoncé des « violences policières » auprès de l’AFP. Le nombre de blessés et la nature des atteintes n’est pas encore connu. Nous vous en dirons plus à ce sujet dans quelques heures, dès que nous aurons pu obtenir des informations officielles.

Crédit photos : CRAC Europe

maubourguet_corrida

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest0Share on TumblrEmail this to someone

17 commentaires

  1. Lamentable et que fait aux affiches qui ont frappes les anticorridas avec les bas comme d’abord ils auront rien et ça me dégoûté et bravo aux militants. Je suis fière de vous je suis du nord mais à fond avec vous par la pensée et signature de pétitions pour abolition de cette merde

  2. Erreur. De frappe afficios au lieu de affiche et flics au lieu de bas j’ai pas vérifié. L écriture. Automatique

  3. We are watching from the US. The treatment of animal rights activists is absolutely barbaric. Only sadists could possibly enjoy this spectacle of blood and torture.

  4. Egalement du Nord, où la corrida n existe pas, je suis de près l avancé du combat pour son abolition. Il n y a plus de frontières lorsqu’il s agit de défendre une cause juste et celle des animaux me touche tout particulierement. C’est honteux qu’un tel massacre soit toléré par certains et applaudi par d’autres ! Bravo aux militants pour ces actions. J espère que les blesses et notamment Emeric se remettront vite.

  5. Merci d’avoir relayé l’information. Mise à jour importante, merci de modifier l’article. JE suis le premier à condaminer l’abus de violence gouvernementale mais en même temps, quand la police n’y est pour rien, il faut le dire également. Donc acte :

    Il n’y a PAS eu de violences policières. L’élocution difficile de mon frère a amené à des confusions. Aujourd’hui, il pouvait un peu mieux parler et voici ce qui s’est passé : un aficionado a pris une lourde barre de fer servant à fermer les portes et l’a utilisé pour frappé mon frère à la tête sous les applaudissements des taurins. Un policier est intervenu pour rendre ses lunettes à mon frère qui, à demi inconscient, s’est éloigné et ensuite s’est évanoui.
    Donc je le répète et c’est important : il n’ya pas eu de violence policière. Si vous avez partagé cet article, merci de mettre à jour.

    Mes remarques sur la position des pouvoirs publics face à la corrida restent, elles, d’actualité.

    Merci.

    • J’espère qu’il va vite se rétablir et qu’il n’aura pas de séquelles de tout ça.
      Courage, un jour tout ça n’aura pas été vain.

  6. C’est la Police de Vichy remise au gout du jour par l’Afioc Valls!

  7. Toujours les mêmes méthodes, les manifestants sont pacifiques, pourquoi toujours les dégager à coup de lacrymo et de coups ?

  8. Ça ce n’est pas vrai. J’étais assis dans l’arène tous les temps . Et en plus vous n’avez pas sauvez 4 toros . Toutes les toros sont tué

    • Encore un action c’est très bien, j’espère que ce massacre s’arrêtera un jour parce que c’est tout sauf du spectacle! Une lopette en caleçon moulant qui cherche un animal que l’on a drogué pour prouver sa virilité… Pfff pauvre merde lui et ces gens qui l’applaudissent… Grands malades satanistes ! Je connais personne qui supporte ce genre de manifestation mais si un jour c’est le cas j’hesiterai pas à lui cracher dessus c’est tout ce qu’ils méritent ces sous merdes

    • et que foutiez vous dans l’arène ? vous étiez venu vous régaler du spectacle de la torture et de la mort de ces pauvres animaux ? comment les anti corridas pourraient empêcher ça quand on voit la violence dont font preuve les connards qui aiment cette boucherie !!! lesquels ne se gênent pas non plus pour frapper une femme à terre et ceci quel que soit son âge et parmi les militantes anti corridas il y a des femmes âgées ! Donc ce que je dis c’est que les afiocs sont des beaufs et des personnages rustres sans aucune éducation…des pithécanthropes !!!!

  9. Je dirais juste que l’on récolte ce que l’on sème . Les anti corridas viennent foutre la merde ? Ils sont arrêtés automatiquement , bien fait pour eux…

    • A Enzo : mais qui use de violence démeusurée ? La barbarie des spectateurs avides de sang se traduit dans les coups qu’ils portent aux militants.

      A Toro : apprenez l’orthographe, la grammaire et la synthaxe svp !!

      A David : pas de violence policière, mais que faisait la police pour éviter que les militants soient frappés ? Des photos des actes de violences ont été faites très probablement. Il est à espérer que la police ne fait pas que de ficher les militants, mais également de mémoriser les actes de violence.

    • et pourquoi les afiocs ne récoltent pas le prix de la bêtise et de la cruauté qu’ils véhiculent….leur beaufitude absolue devrait être punie car elle dégrade le genre humain !!!!

  10. A l’attention d’Enzo et Toro, au vu de ce que vous écrivez je ne pense pas que vous sachiez ce qu’est un taureau espagnol et que vous ayez déjà partagé leur quotidien ? Heureusement que les anti-corridas sont présents !

    • Marie, qu’est ce qu’un taureau espagnol ?? qu’il soit espagnol français ou autre, on s’en tape.. pas toucher les animaux… les affiocs n’ont qu’à faire des vachettes landaises, là c’est sportif au moins !!! ça leur fera digérer leur foie gras et la bibine qui accompagne !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *