samedi 25 mars 2017
Facebook Youtube Twitter

La Nouvelle Zélande renforce sa protection des requins

requin-tattooNick Smith, le ministre néo zélandais en charge de l’Ecologie vient de faire une annonce très réjouissante. Il a expliqué que dans un soucis de renforcer ses mesures en matière de protection environnementale, son pays allait interdire dès l’année prochaine le « finning », soit la pêche des requins pour leurs ailerons (qui est encore très largement pratiquée, la Nouvelle Zélande étant proche de la Chine).

Habituellement, les pêcheurs coupent les ailerons d’un requin toujours vivant, puis ils le rejettent à la mer (où il décédera des suites des mutilations qui lui ont été infligées). Cette pratique est actuellement interdite en Nouvelle Zélande, en revanche, le fait de pêcher un requin, de le tuer, puis de prélever ses ailerons restait autorisé (dans ces cas là également, le corps de l’animal était de toutes façons rejetté en mer une fois que les ailerons avaient été découpés). A partir d’octobre 2014, cela ne sera plus possible.

La nouvelle loi qui entrera alors en vigueur interdira de couper les ailerons d’un requin, que celui-ci soit mort ou vivant, et fera de cet acte un acte criminel. Nick Smith a affirmé que ce commerce représente 121 tonnes d’ailerons exportés chaque année par son pays. Le ministre a également rappelé le rôle indispensable des requins dans les écosystèmes marins. « La Nouvelle Zélande fera tout son possible pour protéger les 113 espèces de requins qui croisent dans ses eaux », a-t-il déclaré à la presse.

Crédit photo : Kanumera.com

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Pin on Pinterest10Share on TumblrEmail this to someone

un commentaire

  1. Chantal (Belgique)

    Enfin un ministre intelligent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *